Espionnage avec Pegasus : le Maroc persiste et fait appel contre Ignacio Cembrero

15 avril 2023 - 15h50 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc a fait appel de la décision du tribunal de Madrid qui a rejeté sa plainte contre Ignacio Cembrero qu’il accuse de diffamation. Le journaliste espagnol avait déclaré avoir été espionné par le Maroc à l’aide de Pegasus.

Lors du procès du 3 janvier, Cembrero a confirmé que le Maroc l’espionnait avec ce logiciel et qu’il est victime d’un « harcèlement » judiciaire de la part du royaume qui lui porte préjudice. Pour ces raisons, il a demandé que la plainte du Maroc soit rejetée. Dans sa sentence en date du 10 mars, le tribunal de première instance de Madrid a débouté le Maroc et l’a condamné à payer les frais du procès, rappelle EFE.

À lire : Espionnage avec Pegasus : le journaliste Ignacio Cembrero continue d’accuser le Maroc

Les juges de Madrid ont estimé que les déclarations d’Ignacio Cembrero accusant le Maroc d’avoir espionné son téléphone portable à l’aide de Pegasus, n’autorisent pas le royaume à exiger qu’il se rétracte, rappelant que les faits allégués sont le résultat d’une enquête menée par un consortium de journalistes européens et suscitent des questionnements au Parlement espagnol et européen.

À lire : Plainte contre Ignacio Cembrero : la justice espagnole déboute le Maroc

Mais les avocats du royaume ont décidé de faire appel de cette décision, car « bien que le tribunal n’ait pu établir l’espionnage par le Maroc contre Cembrero, il a rejeté de manière incompréhensible la demande ». Ils soulignent aussi que la plainte « n’a rien à voir avec le droit à la liberté d’expression, ni le droit à l’information ».

À lire : Affaire Ignacio Cembrero : le Maroc fera appel de la décision du tribunal de Madrid

« La loi et la justice seront rétablies, car le Maroc n’a pas à supporter un homme qui prétend publiquement avoir été victime d’une intrusion illégale dans son téléphone, sans qu’il n’y ait aucune preuve objective qui soutienne ses allégations, au-delà de sa propre croyance… », ajoutent les avocats du royaume, dénonçant une violation des articles 9.3 et 24 de la Constitution espagnole. L’appel a été déposé le 13 avril, un jour après la décision de la cour d’appel de Paris déboutant le Maroc dans la même affaire « Pegasus ».

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Espionnage

Aller plus loin

Affaire Ignacio Cembrero : le Maroc fera appel de la décision du tribunal de Madrid

Le Maroc n’abandonne pas l’affaire contre le journaliste espagnol Ignacio Cembrero qui l’accuse de l’avoir espionné à l’aide de Pegasus. L’avocat du royaume, Ernesto...

Le Maroc porte plainte contre le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

Le Maroc vient de poursuivre en justice le journaliste espagnol, Ignacio Cembrero, spécialiste du Maghreb, qui avait accusé le royaume d’avoir piraté son téléphone à l’aide du...

« Le Maroc est une dictature comme l’était le régime de Franco », selon Ignacio Cembrero

Ignacio Cembrero considère le Maroc comme « une dictature » comparable à celle du « régime de Franco ». Le journaliste espagnol revient sur ses démêlés judiciaires avec les...

Pays-Bas : révélations sur l’affaire d’espionnage impliquant un Marocain

On en sait un peu plus sur Abderrahim El M., l’un des deux individus arrêtés et accusés d’avoir orchestré une opération d’espionnage contre les Pays-Bas au profit du Maroc. Pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...