Clap de fin pour la plateforme electro TV SAT au Maroc

19 octobre 2021 - 06h49 - Maroc - Ecrit par : S.A

La coalition mondiale d’acteurs du secteur de l’audiovisuel de lutte contre le piratage de contenu, l’Alliance for Creativity Entertainment (ACE) dont le groupe Canal+ est membre depuis 2020 a mis fin aux activités de la plateforme de contenu piraté Electro TV Sat au Maroc. Une première.

« L’arrêt d’un service IPTV au Maroc est une première dans le pays. Cela constitue un véritable tournant dans la lutte contre le piratage audiovisuel au Maghreb et ajoute à la pression légale contre les opérateurs pirates tant au Maroc que dans l’ensemble de la région », se félicite le groupe Canal+ dans un communiqué. Il est reproché à Electro TV Sat d’être un opérateur de service d’IPTV illégal et revendeur de dispositifs illégaux de diffusion de contenu audiovisuel, qui s’adressait essentiellement à un public francophone (90 000 visiteurs par mois) depuis son lancement en avril 2020. Selon le groupe, il permettait l’accès à 6 000 chaines et 200 000 films et séries.

À lire : Les Marocains privés d’IPTV ?

« L’impunité de l’activité d’Electro TV Sat était particulièrement préjudiciable » pour Canal+, ainsi que pour l’ensemble des ayants droits audiovisuel et sportifs. « Après plusieurs mois de travail, ACE est parvenu à suspendre l’activité des deux individus à l’origine de ce service illégal. Ainsi, tous les domaines de la galaxie Electro TV Sat (4 au total) sont désormais inopérants. Cette opération s’ajoute à une autre action réussie d’ACE en début d’année, en Tunisie, qui a conduit à la fermeture de l’opérateur illégal d’IPTV Akfasat (accès illégal à 3 500 chaînes en continu et à plus de 26 000 films et séries)  », explique la même source.

À lire : L’IPTV, l’autre nom du tueur des programmes sportifs

« Le Groupe CANAL+ lutte depuis des années contre le piratage audiovisuel et notre présence au sein d’ACE témoigne de notre implication dans cette lutte. Les réussites successives d’ACE au Maghreb témoignent d’une nouvelle dynamique dans la lutte mondiale contre le piratage et bousculera nécessairement le sentiment d’impunité des revendeurs IPTV pirates, ce dont je ne peux que me réjouir. D’ailleurs, la loi renforçant le dispositif de lutte contre le piratage dans l’audiovisuel et le sport, qui vient d’être votée en France, va dans le sens des valeurs défendues par le Groupe CANAL+  », a déclaré Céline Boyer, directrice protection du contenu du Groupe français.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Télévision - Piratage - Canal+ - IPTV

Aller plus loin

IPTV : des soucis pour les abonnements au Maroc ?

Une opération européenne menée par la police italienne a permis de démanteler un vaste réseau d’IP TV. Plus de 200 serveurs illégaux concernant plus de 50 millions d’abonnés au...

L’IPTV, l’autre nom du tueur des programmes sportifs

Si l’IPTV, ce boitier magique en vogue au Maghreb et en France, procure bonheur à nombre d’amoureux du ballon rond, il fait le malheur des télé-diffuseurs de programmes...

Les raisons de la fermeture de Tirexo, site de piratage basé au Maroc, désormais connues

Les raisons qui expliquent la fermeture Zone-telechargement et Tirexo, basé au Maroc, deux des plus gros sites de piratage en France et en Belgique, sont désormais connues.

Les Marocains, friands d’IPTV

La télévision sur internet est l’objet de convoitise au Maroc. Nouvelle tendance en vogue, l’IPTV est privilégiée par les télévores dans le Royaume.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.

Les 10 ans du Marrakech du Rire en rediffusion sur W9

W9 passe en mode rediffusion ce jeudi à partir de 21h15, les 10 ans du Marrakech du Rire. Un programme de divertissement qui a le don de faire grimper l’audience des chaines de télévision.

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Le journaliste Rachid M’Barki sanctionné par BFMTV

La chaîne d’information en continu, BFMTV, a lancé un audit interne après la diffusion de contenus non vérifiés lors de l’émission « Le journal de la nuit » présenté par le journaliste Franco-marocain Rachid M’Barki.

Ramadan 2024 : le programme très marocain d’Al Aoula

La chaîne de télévision marocaine Al Aoula a concocté un programme alléchant pour ses téléspectateurs à l’occasion du mois sacré de Ramadan.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Après « H », Jamel Debbouze revient avec « Terminal »

Canal+ a confirmé cette semaine que la série « Terminal », projet de l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze, suivra la lignée de la célèbre série « H » qui a connu un très gros succès au début des années 2000.

Adil Rami arrive sur Amazon Prime Video

Le champion du monde 2018, Adil Rami, rejoint l’équipe de consultants d’Amazon Prime Video, où il participera à l’émission « Dimanche Soir Football », animée par Marina Lorenzo et Felix Rouah.

Des milliers de Marocains privés d’IPTV

Des milliers de Marocains amateurs de films, de séries et de télévision par Internet (IPTV) ont été récemment touchés par une action des forces de l’ordre européennes. Europol et le Service néerlandais d’informations et d’enquêtes fiscales (FIOD) ont...

Record d’audience pour le match France-Maroc

La demi-finale du Mondial 2022 qui a opposé le Maroc à la France, a été suivie par 23,3 millions personnes sur TF1. Un énorme succès mais loin du record historique selon Mediamétrie.