Le PJD gardera le « silence » après la mise en garde du Cabinet royal

13 mars 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Parti Justice et développement (PJD) ne réagira pas au communiqué du Cabinet royal sur Israël, publié ce lundi. C’est l’annonce faite par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, invitant les membres et responsables du parti à se garder de tout commentaire sur le sujet, jusqu’à la tenue de la réunion du secrétariat du parti.

Le secrétariat général du Parti Justice et Développement (PJD) a récemment publié une déclaration au sujet des relations du Maroc avec Israël, en lien avec les derniers développements dans les territoires palestiniens occupés. Considérant cette déclaration comme contenant des dépassements irresponsables et des approximations dangereuses, le Palais royal, par le biais de son Cabinet, a dans un communiqué publié ce lundi, souligné que la position du Maroc envers la question palestinienne est irréversible et constitue l’une des priorités de la politique étrangère de Sa Majesté Le Roi.

À lire : Le Cabinet royal recadre le PJD après les critiques sur la normalisation avec Israël

Cette position de principe constante du Maroc, ne saurait être soumise aux surenchères politiciennes et aux campagnes électorales étriquées, a précisé le Cabinet royal dans sa note, rappelant que conformément à la Constitution, la politique extérieure du Royaume est une prérogative de Sa Majesté Le Roi et que les relations internationales du Royaume ne peuvent être l’objet de chantage de la part de quiconque et pour quelque considération que ce soit. L’instrumentalisation de la politique extérieure du Royaume dans un agenda partisan interne constitue ainsi un précédent dangereux et inacceptable, est-il indiqué en outre.

À lire : La défense d’Israël par Nasser Bourita critiquée par Abdelilah Benkirane

Le Cabinet royal précise par ailleurs que la reprise des relations entre le Maroc et Israël a été effectuée dans des circonstances et dans un contexte que tout le monde connait, soulignant que cette normalisation des relations, intervenue en 2020, a été encadrée par des communiqués et des déclarations officielles. Les forces vives de la nation, les partis politiques et certaines personnalités de premier plan, ainsi que certaines instances associatives militant pour la question palestinienne, avaient alors été informés de cette décision, pour laquelle ils avaient exprimé leur adhésion et leur engagement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Israël - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Normalisation Maroc Israël - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison...

Le Cabinet royal recadre le PJD après les critiques sur la normalisation avec Israël

Le Maroc a récemment été impliqué dans une controverse concernant ses relations avec Israël, en particulier dans le contexte des derniers développements dans les territoires...

La défense d’Israël par Nasser Bourita critiquée par Abdelilah Benkirane

Le Parti de la justice et du développement (PJD) voit toujours d’un mauvais œil la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Son secrétaire général...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Séisme au Maroc : le Roi Mohammed VI passe à l’action

Le Roi Mohammed VIa présidé ce 14 septembre une réunion stratégique au Palais Royal de Rabat, focalisée sur l’activation d’un plan d’urgence relatif au récent séisme d’Al Haouz.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Réforme du Code de la famille au Maroc : vers une égalité parfaite hommes femmes ?

Le roi Mohammed VI a adressé mardi 26 septembre une Lettre royale au Chef du gouvernement, annonçant une révision approfondie du Code de la famille (Moudawana), près de 20 ans après celle opérée en 2004.

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.