Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

15 mars 2023 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Silence radio au PJD depuis le rappel à l’ordre du Cabinet royal. Seule une rencontre restreinte, plus de 24 heures plus tard, avec le « bureau » du secrétariat national a été organisée par Abdelilah Benkirane, fait savoir le quotidien arabophone Assabah. Étaient présentes à cette réunion, les caciques du parti islamiste : l’ancien ministre Driss El Azami El Idrissi, l’ancien maire de Casablanca Abdelaziz El Omari et autres Said Khairoune et Jamaâ El Moâtassim, tous des hommes ayant acquis une certaine expérience dans la gestion des affaires de l’État et du fonctionnement de ses institutions. À l’issue de cette réunion, il a été décidé de convoquer une rencontre à distance entre les membres du secrétariat national du parti. Un rétropédalage des islamistes n’est pas donc pas exclu.

À lire : Le PJD gardera le « silence » après la mise en garde du Cabinet royal

Le secrétaire général du PJD avait critiqué le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita après que celui-ci a « défendu l’entité sioniste » lors de réunions avec des responsables africains et européens. « Alors que l’occupation israélienne poursuit son agression criminelle contre nos frères palestiniens, notamment à Naplouse, le ministre marocain des affaires étrangères apparaît comme un défenseur d’Israël », avait-il fustigé, soulignant « la position nationale qui considère la cause palestinienne au même niveau que notre cause nationale ».

À lire :Le Cabinet royal recadre le PJD après les critiques sur la normalisation avec Israël

Des critiques qui ont suscité la réaction du cabinet royal. Dans une déclaration, celui-ci a souligné que la position du Maroc envers la question palestinienne est irréversible et constitue l’une des priorités de la politique étrangère du roi Mohammed VI et que position est de principe constant du Maroc, qui ne saurait être soumise aux surenchères politiciennes et aux campagnes électorales étriquées.

À lire :La défense d’Israël par Nasser Bourita critiquée par Abdelilah Benkirane

S’agissant des relations entre le Maroc et Israël, le cabinet royal a souligné que leur reprise a été effectuée dans des circonstances et dans un contexte que tout le monde connait, encadrée par des communiqués et des déclarations officielles. Les forces vives de la nation, les partis politiques et certaines personnalités de premier plan, ainsi que certaines instances associatives militant pour la question palestinienne, avaient alors été informés de cette décision, pour laquelle ils avaient exprimé leur adhésion et leur engagement.

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

La défense d’Israël par Nasser Bourita critiquée par Abdelilah Benkirane

Le Parti de la justice et du développement (PJD) voit toujours d’un mauvais œil la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Son secrétaire général...

Le Cabinet royal recadre le PJD après les critiques sur la normalisation avec Israël

Le Maroc a récemment été impliqué dans une controverse concernant ses relations avec Israël, en particulier dans le contexte des derniers développements dans les territoires...

Le PJD gardera le « silence » après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et développement (PJD) ne réagira pas au communiqué du Cabinet royal sur Israël, publié ce lundi. C’est l’annonce faite par son secrétaire général, Abdelilah...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué...

Ces articles devraient vous intéresser :

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...