France : un policier porte plainte contre la police nationale pour racisme

21 septembre 2020 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Haykal Rezgui Raouaji, policier en poste depuis deux ans à Strasbourg, est déterminé à porter plainte contre la police nationale, pour racisme. Depuis qu’il y a pris fonction, il n’a de cesse fait l’objet de multiples propos et d’actes racistes de la part de ses collègues.

« Lors de la semaine de présentation, j’entends : Rezgui Raouaji, un nom bien français de chez nous. C’était toujours de petites blagues ; quand j’arrivais, ils parlaient alsacien ; on vous fait sentir que vous n’êtes pas du groupe », raconte à France Bleu, l’agent.

Des propos qui finissent par coûter une dépression à ce policier qui a seize années de service derrière lui, avec de hauts faits qui lui ont valu la reconnaissance de la République en 2016. « J’étais au fond du trou, j’ai perdu pas loin de 15 kg et personne ne m’a appelé, personne ne m’a soutenu… » se plaint-il.

Exaspéré, il saisit les services compétents en octobre 2019. Sans suite. Tout comme sa demande de mutation, au motif de manque de preuves suffisantes pour parler de racisme. C’était le refus ou l’indifférence de trop.

Il décide de déposer une plainte pour racisme, discrimination et harcèlement moral contre la police nationale.

Son avocate estime que la bataille judiciaire sera houleuse : « On s’attaque à l’institution policière, ça arrive très rarement, moi je le ressens déjà, la manière dont je suis accueillie au commissariat central, elle est désagréable », affirme auprès de France Bleu, maître Kaoutar Choukour, son avocate.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Racisme - Procès - Plainte

Aller plus loin

Miss France 2020 : les auteurs des propos racistes bientôt poursuivis

Le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) a annoncé avoir porté plainte auprès du Parquet de Paris contre les auteurs des propos racistes postés sur les réseaux...

Un phénomène de « racisme systémique » dans la police française

Un rapport met en lumière le phénomène de « racisme ou de discrimination systémique » dans la police française. Les pouvoirs publics sont appelés à renforcer leurs efforts en...

Dieudonné écope de 10000 euros d’amende pour « propos racistes »

Pour avoir tenu des propos racistes en juin 2017, lors de son spectacle le «  Bal des quenelles  », Dieudonné a été à nouveau condamné. L’humoriste devra payer deux amendes.

Italie : un questionnaire raciste ciblant les Marocains

Les élèves du lycée de Bergame en Italie, ont été soumis à un questionnaire contenant des affirmations jugées racistes et "marocophobes" par la diplomatie marocaine. L’ambassade...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».