Le Polisario menace de traduire Pedro Sanchez devant la Cour pénale internationale

24 mars 2022 - 08h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La décision de Pedro Sanchez de changer de position sur le Sahara pourrait lui coûter une procédure judiciaire devant la Cour pénale internationale pour « complicité de crimes de guerre », a déclaré l’avocat du Front Polisario, Gilles Devers, dans une intervention à la télévision algérienne.

« Le changement de position de l’Espagne est une grande surprise. On ne s’attendait pas à voir le leader socialiste emboîter le pa à Franco », a déclaré l’avocat, déplorant que l’Espagne, puissance administrante désignée par l’ONU du territoire non autonome du Sahara occidental, ait « abandonné ce mandat » pour un « fameux » accord avec le Maroc.

À lire : L’Espagne veut être un « acteur » du conflit au Sahara

Devers a aussi indiqué que le président Pedro Sanchez risquait d’être poursuivi devant les instances judiciaires internationales pour avoir pris une telle décision. « La question de poursuivre Pedro Sanchez devant la Cour pénale internationale pour complicité de crimes de guerre se pose, car il soutient l’occupation du territoire sahraoui par une force armée », a-t-il soutenu.

À lire : Mohammed VI a réussi à faire plier l’Espagne en 15 mois

« Le statut du Sahara occidental est une question de droit international et il est regrettable que le socialiste Sanchez s’aligne sur les positions de Trump en décidant unilatéralement de la souveraineté de ce territoire », a-t-il dénoncé, ajoutant que l’Espagne « a un rôle important à jouer dans la paix dans cette région ». En début de semaine, le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a quant à lui qualifié de « regrettable et honteux » le soutien du gouvernement espagnol au plan marocain d’autonomie du Sahara.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Polisario - Autonomie Sahara

Aller plus loin

Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara sonne certes la fin de la crise avec le Maroc, mais pas du conflit au Sahara, encore moins de la crise entre l’Algérie et le...

Le Maroc et l’Espagne vont renforcer leur coopération migratoire

Le ministre de la Présidence, des relations avec les tribunaux et de la mémoire démocratique, Félix Bolaños, a assuré samedi que le soutien de l’Espagne au plan marocain...

Mohammed VI a réussi à faire plier l’Espagne en 15 mois

Après quinze mois de pressions, le roi Mohammed VI a fini par atteindre son objectif d’amener l’Espagne à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

« Le Polisario est une organisation terroriste qui a tué 289 citoyens espagnols »

Miguel Ángel Gutiérrez, 58 ans, membre du parti Ciudadanos, député pour Madrid au Congrès et secrétaire général du groupe parlementaire de son parti, affirme que le Polisario...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...