Maroc : jusqu’à 5 ans de prison pour des affaires de terrorisme

27 décembre 2014 - 17h49 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le tribunal de Salé spécialisé dans des affaires de terrorisme a condamné une dizaine de personnes à des peines allant jusqu’à 5 ans de prison pour « recrutement » ou « endoctrinement » de djihadistes.

Trois personnes ont été condamnées à 5 ans de prison pour « constitution de bande en vue de commettre des actes terroristes », parmi elles, une personne a avoué avoir participé à « plusieurs combats » avec le groupe Etat islamique lors desquels elle a été blessée par balle à la jambe droite.

Parmi les autres condamnations, quatre autres personnes ont écopé de trois ans de prison ferme, une autre à quatre ans de prison et un ressortissant marocain établi en Espagne a été condamné quant à lui de deux ans de prison dont un an avec sursis.

Par ailleurs, un mineur a été condamné à six mois de prison ferme pour « apologie de terrorisme » alors que deux autres mineurs ont été acquittés.

Les autorités marocaines évaluent à plus de 2000 le nombre d’individus (doubles-nationaux compris) actuellement en Syrie ou en Irak partis faire le djihad. Pour éviter cette hémorragie de départs, le ministère de la Justice a durci son arsenal législatif et aggravé les peines encourues pour les djihadistes ou les apprentis djihadistes.

La semaine dernière, le ministre de la Justice Mustapha Ramid avait révélé que 147 personnes étaient poursuivies au Maroc pour des affaires liées au terrorisme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Droits et Justice - Salé - Mustapha Ramid - Ministère de la Justice et des Libertés - Etat islamique - Daech

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.