Recherche

Prison pour les tricheurs au baccalauréat ?

© Copyright : DR

13 mai 2014 - 16h58 - Maroc

Les candidats au baccalauréat pris en flagrant délit de tricherie pourraient être condamnés à des peines allant de trois mois à trois ans de prison, aurait menacé le ministre de l’Education nationale Rachid Belmokhtar, révèlent plusieurs médias électroniques marocains.

Ces sanctions concernent tous les candidats surpris en possession d’un téléphone portable, d’une tablette électronique, ou d’un équipement semblable, dans les salles d’examen, même si ils n’en font aucun usage, précisent les mêmes sources.

Les cas de tricherie aux examens du baccalauréat avaient explosé en 2013. Au moins 12 élèves ont été arrêtés pour fraude aux examens et 1965 cas de tricherie signalés à travers le Maroc lors de la première session. Les épreuves et leurs corrections avaient même filtré sur le réseau social Facebook.

Les classiques de la triche au bac se sont même vus supplanter par les smartphones, les oreillettes, des micros incrustés à même le corps et des gadgets high-tech reliés par bluetooth.

La session ordinaire de l’examen national normalisé du baccalauréat, toutes branches confondues aura lieu les 10, 11 et 12 juin 2014. La session de rattrapage est prévue les 8, 9 et 10 juillet 2014.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact