Le pain consommé par les Marocains dangereux ? une association dénonce

16 avril 2021 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) s’est prononcée mercredi, sur les déclarations qui font état de la mauvaise qualité du blé marocain et du pain consommés dans le Royaume.

Prenant le contre-pied de ceux qui dénoncent la qualité du blé et du pain marocains, la confédération s’est dite surprise de ces déclarations « irresponsables à caractère fallacieux et calomnieux ». Selon la COMADER qui exprime « sa totale solidarité et son soutien inconditionnel aux agriculteurs producteurs de blé », les informations lancées dans l’opinion « remettent en cause sans aucun fondement les efforts fournis par ces producteurs marocains engagés pleinement dans l’approvisionnement régulier, en quantité et qualité suffisantes, du marché local en diverses denrées agricoles et ce, malgré les restrictions imposées par le gouvernement en raison du Covid-19 ».

« Les jugements de cette nature insultent l’intelligence du consommateur marocain, l’acteur le mieux placé pour apprécier à sa juste valeur la qualité de la farine qu’il utilise ou celle du pain qu’il acquiert des boulangeries tant modernes qu’artisanales », a souligné la confédération martelant que le Maroc est connu, tant au niveau national qu’international, par la richesse de son art culinaire ancestral, dont le pain représente l’un des piliers principaux.

« Ces déclarations font fi du travail effectué par les nombreuses commissions de contrôle et en particulier celui de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) d’une part, ainsi que toutes les réalisations du secteur céréalier dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) », déplore également l’organisation professionnelle.

Déterminée, la COMADER s’est dite prête à accompagner les démarches nécessaires de toutes les organisations professionnelles pour obtenir réparation du préjudice que pourraient subir les agriculteurs du fait des agissements de « certaines parties mal intentionnées ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Alimentation - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Ministère de la Santé

Aller plus loin

Chaque jour, les Marocains jettent 30 millions de pains à la poubelle

Abdennour Hasnaoui, chef du bureau exécutif de la Fédération des associations marocaines des boulangeries et des pâtisseries modernes et traditionnelles (FAMBPMT) affirme que 30...

Ramadan : de bonnes affaires pour les boulangeries-pâtisseries

Durant le mois sacré du ramadan, les délices des boulangeries et pâtisseries se disputent la table du ftour des Casablancais malgré la forte promotion des plats traditionnels...

Ramadan 2022 au Maroc : pas d’augmentation du prix du pain

Les professionnels du secteur de la boulangerie et de la confiserie se sont engagés à ne pas toucher le prix du pain et d’autres produits pendant le mois de Ramadan, même si...

Des associations alertent sur la qualité du pain consommé par les Marocains

La farine utilisée pour la fabrication du pain au Maroc serait impropre à la consommation, même pour les animaux, dénoncent des associations des droits des consommateurs. Elles...

Ces articles devraient vous intéresser :

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Aïd Al-Adha au Maroc : alerte sur les viandes vertes

Redoutant le verdissement des viandes à cause des fortes températures au Maroc et les maladies qui pourraient en découler, des experts appellent les consommateurs à la vigilance lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.