Le réchauffement climatique peut entrainer des "dommages irréversibles" au Maroc

25 octobre 2020 - 19h30 - Monde - Ecrit par : I.L

Les pays de la région méditerranéenne, dont le Maroc, pourraient être exposés à des "dommages irréversibles" en raison de la forte température qui y règne.

Selon le centre du Plan Bleu du Programme des Nations unies, cette région se réchauffe 20 fois plus vite que le reste du globe. Face à cette situation critique, François Guerquin, directeur du centre, a estimé que l’avenir de la Méditerranée est en jeu.

Le même rapport fait observer que la température de la région méditerranéenne s’établit à un niveau de réchauffement de 1,54 degré alors que la température moyenne mondiale de l’air est d’environ 1,1 degré Celsius au-dessus des valeurs préindustrielles. Cette température pourrait atteindre 2 à 3 degrés d’ici 2050, précise-t-on.

Face au réchauffement de la surface de la mer, aux pratiques non sécurisées de pêche, à la surexploitation des stocks et à la pollution de la mer, le directeur du centre a invité les habitants de ses régions à adopter des comportements plus responsables vis-à-vis de la nature.

Comme conséquence de cette situation climatique, une augmentation des sécheresses et la diminution des ressources en eau en Tunisie ou au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : ONU - Environnement

Aller plus loin

Le Maroc, 2ᵉ économie africaine sobre en carbone

Le Maroc occupe la 1ʳᵉ place de l’édition 2021 du Green Futur Index dans la Région MENA et la 2ᵉ place sur le plan continental. Ce classement de Massachusetts Institute of...

La « Journée sans voitures » prévue le 3 octobre à Rabat

À l’instar des grandes capitales mondiales, Rabat s’apprête à accueillir la «  Journée sans voitures  ». Elle sera organisée le dimanche 3 octobre prochain par l’association des...

Barack Obama félicite le Marocain Rachid Ennassiri pour son combat pour le climat

L’ancien président américain, Barack Obama, a reconnu le dynamisme et l’engagement du jeune Marocain Rachid Ennassiri, le félicitant dans sa lutte contre le changement climatique.

Maroc : le changement climatique à l’origine des températures extrêmement élevées

Des températures extrêmement élevées ont été enregistrées en avril au Maroc alors que cette vague de chaleur intense frappe d’habitude le royaume en juillet et en août.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.