Regroupement familial : le Canada veut raccourcir les délais de traitement

10 mars 2021 - 13h00 - Monde - Ecrit par : I.L

Prolongés pendant la pandémie du coronavirus, les délais de traitement vont être raccourcis, annonce un communiqué d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) du ministère canadien chargé de l’immigration. À ce titre, le centre de traitement des demandes d’immigration, situé à Sydney, en Nouvelle-Écosse (Est canadien) a été agrandi, afin d’accroître ses capacités de traitement de demandes de regroupements familiaux.

Grâce à l’ouverture de nouveaux bureaux, le centre de traitement des demandes de Sydney, actuellement limité à 30 % de ses capacités en raison des restrictions liées au Covid-19 augmentera ses capacités. Beaucoup de salariés qui travaillaient à distance pourront retourner au bureau, précise IRCC.

Outre l’ouverture de nouveaux bureaux, une soixantaine de salariés seront également recrutés. « Le nouvel espace et le personnel supplémentaire seront principalement dédiés aux demandes de catégorie familiale à l’étranger. Ces ressources supplémentaires aideront IRCC à traiter plus de demandes et à raccourcir les délais de traitement qui ont été prolongés pendant la pandémie », relève la même source.
Pour le ministre canadien de l’immigration, l’espace supplémentaire et la capacité accrue pourraient accélérer les délais de traitement et aideront à revenir à la norme d’un an pour les demandes de conjoint. Cette nouvelle mesure permettra aussi de créer des emplois pour les habitants du Cap-Breton. « Je suis fier du travail de notre bureau de Sydney, qui continuera de jouer un rôle essentiel dans nos efforts pour renforcer le Canada grâce à l’immigration », ajoute-t-il.

Sujets associés : Canada - Immigration

Aller plus loin

France : prison ferme pour un Marocain jugé pour violences conjugales

Deux ans de prison ferme avec maintien en détention, c’est la peine infligée à un Marocain de 33 ans, par le tribunal de Dordogne. Le soir du réveillon et le matin de Noël, il...

Plaidoyer pour simplifier le regroupement familial en Belgique

Face aux difficultés de regroupement familial en Belgique, des voix s’élèvent pour réclamer la simplification des procédures.

Gel de la délivrance de visas de regroupement familial : le Conseil d’État tranche

Le Conseil d’État a suspendu la décision du gouvernement relative au gel de la délivrance de visas de regroupement familial aux conjoints et enfants d’étrangers non-européens...

France : le Conseil d’État saisi pour le blocage des dossiers de regroupement familial

Face au blocage des dossiers de regroupement familial, des ONG, des syndicats et des avocats français ont saisi, jeudi 17 décembre, le Conseil d’État.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.