Ce qui va changer dans les relations maroco-espagnoles

3 décembre 2020 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : I.L

Le chef de l’Exécutif espagnol est attendu au Maroc le 17 décembre prochain. Cette visite prochaine de Pedro Sanchez pourrait donner un bon coup d’accélérateur aux relations maroco-espagnoles.

Les chefs des gouvernements doivent coprésider à Rabat la XIIᵉ réunion de haut niveau, rapporte EFE. En juin 2015, Pedro Sanchez avait coprésidé à Madrid, avec son homologue marocain, cette réunion de grande portée. En plus des dossiers prévus à l’ordre du jour, les deux patrons de l’Exécutif pourraient également discuter de deux dossiers sensibles, à savoir l’épineux dossier sur la migration et le dossier du Sahara marocain. Après les premières discussions du ministre espagnol de l’Intérieur avec son homologue Abdelouafi Laftit sur la question migratoire, l’Espagne pourrait solliciter une fois encore le Maroc pour contrer les nombreuses tentatives d’entrées des migrants clandestins sur ses côtes.

En 2019, le Maroc avait réussi à contenir plus de 50% la pression migratoire irrégulière sur les côtes andalouses. Le royaume avait détourné les réseaux d’immigration irrégulière vers d’autres voies, dont celles qui conduisent aux Iles Canaries. À ce titre, le Maroc devrait bénéficier de 140 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour réussir ce challenge. Quant à Madrid, elle s’est engagée à faire pression sur l’UE afin que le royaume dispose de ces fonds.

Lors de cette visite, des investisseurs espagnols sont annoncés parmi la délégation du chef du gouvernement, dont notamment Antonio Garamendi, président de la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales, et Joé Luis Binet, président de la Chambre du commerce. Pour l’heure, aucune information n’a filtré sur le reste de la délégation de Pedro Sanchez.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Investissement - Diplomatie - Immigration - Sahara Marocain - Abdelouafi Laftit

Aller plus loin

Maroc/Espagne : "les relations sont très étroites et très importantes"

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a affirmé que les relations de coopération entre l’Espagne et le Maroc sont "très étroites et très importantes".

Voici pourquoi Pablo Iglesias n’accompagnera pas Sánchez au Maroc

Le deuxième vice-président du gouvernement espagnol, Pablo Iglesias, ne fera pas partie de la délégation de Pedro Sánchez, attendue au Maroc le 17 décembre prochain.

Réunion de haut niveau Maroc-Espagne le mois prochain

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez est attendu à Rabat le 17 décembre prochain. Avec le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, il va coprésider la 12ᵉ réunion de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.