Réouverture des frontières marocaines : une nouvelle accueillie avec beaucoup de réserve

29 janvier 2022 - 20h00 - Ecrit par : A.P

Le Maroc a annoncé la réouverture de son espace aérien le 7 février, après deux mois de fermeture pour raison de crise sanitaire. La nouvelle est accueillie avec peu d’optimisme par les hommes d’affaires et les professionnels du tourisme.

Les autorités marocaines ont annoncé la réouverture des frontières sans préciser si les frontières maritimes et terrestres du pays sont concernées. Pour le moment, les frontières maritimes seront rouvertes avec la France et l’Italie, et plus tard avec l’Espagne, ont indiqué des sources du secteur du transport maritime à EFE.

À lire : Le Maroc rouvre ses frontières aériennes

« C’est une bonne nouvelle, mais je la prends avec réserve. Personne ne sait dans quelles conditions les vols reprennent », explique Mustafa Abbasi, un Marocain bloqué avec sa femme à Alicante où résident leurs enfants qui y poursuivent leurs études. Le couple n’a pas pu profiter des vols spéciaux organisés par les autorités marocaines en raison de leur coût élevé.

« Je suis à Alicante. Les frais de voyage pour l’aéroport portugais dépassait les 300 euros, auxquels il fallait ajouter 150 euros pour le PCR et près de 1 000 euros pour le billet pour le Maroc, sans tenir compte des autres dépenses », déplore Mustafa, qui espère que cette réouverture des frontières ne sera pas accompagnée de restrictions sanitaires drastiques.

À lire : Réouverture des frontières : voici les recommandations des experts

Les hommes d’affaires espagnols exerçant leurs activités au Maroc, nourrissent le même espoir. « L’ouverture est une bonne nouvelle, mais je ne suis pas rassuré, vu qu’on ne sait pas quelles mesures sanitaires vont accompagner l’ouverture ? Va-t-on devoir se mettre en quarantaine dans un hôtel ?", se demande l’un d’eux, actif depuis une quinzaine d’années dans le secteur agricole à Agadir.

La réouverture des frontières va permettre une reprise rapide de l’activité touristique, durement touchée par la crise sanitaire. « Les aides directes ne sont pas une solution suffisante, l’ouverture des frontières est la seule chose qui va redonner vie au secteur », soutient Abdesadeq Qadimi, le président de l’Association des guides touristiques qui attend des touristes européens et israéliens d’ici le 16 février.

Tags : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Réouverture des frontières marocaines : des professionnels craignent une décision de courte durée

La décision de réouverture des frontières annoncée par le gouvernement est accueillie avec réserve dans par certains professionnels du tourisme qui craignent une mesure de courte...

Réouverture des frontières : voici les conditions pour entrer au Maroc

Le gouvernement marocain a annoncé avoir adopté une série de mesures et dispositions qui entreront en vigueur à partir du 7 février, jour d’ouverture des frontières...

Maroc : probable reprise des liaisons maritimes avec l’Espagne

Le Maroc pourrait reprendre le trafic maritime de passagers avec l’Espagne, suspendu depuis mars 2020 pour raison de crise sanitaire.

Maroc : les agences de voyage réclament la réouverture des frontières

Écartés de la mesure d’aides accordées au secteur du tourisme par le gouvernement, les professionnels de voyage, frappés de plein fouet par les effets de la pandémie du Covid-19,...

Nous vous recommandons

Maroc : elle transforme le brouillard en eau potable

Au Maroc, une femme a développé une idée pour le moins brillante pour éviter des pénuries d’eau dans une région du royaume touchée par des sécheresses à répétition.

Maroc : les températures frôlent les 50 degrés !

Une vague de chaleur est attendue ce week-end dans plusieurs provinces du Maroc, avec des températures pouvant dépasser 50 °C. Un dôme de chaleur est à l’origine de cette vague de chaleur.

Easyjet lance une nouvelle liaison vers le Maroc

La compagnie aérienne britannique Easyjet a annoncé de nouvelles routes qui renforceront son programme de vols d’hiver. Au total, 13 nouvelles liaisons seront lancées, dont deux vers le Maroc.

Tomate : le Maroc boude le marché russe

Pour la campagne de cette année, plusieurs professionnels de la tomate marocaine ont écarté le marché russe de l’exportation. Pour ne pas essuyer des pertes, ils ont refusé d’exporter leur produit vers ce pays qu’ils accusent de protectionnisme...

Vahid Halilhodzic s’en prend à la CAF

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas a donné lundi une conférence de presse dans le cadre du dernier match du Maroc comptant pour la phase de groupe de la CAN Cameroun 2021. Entre autres sujets abordés, Vahid Halilhodzic s’est adressé à la CAF, lui...

Le port de Ceuta ne veut plus dépendre du Maroc

Face à la situation économique du port de Ceuta qui subit les effets de la crise sanitaire avec la fermeture des frontières décidée par le Maroc, empêchant de fait la tenue de l’Opération Marhaba, la section maritime de CCOO a demandé au président des ports...

Comment l’Algérie a arraché Ismaël Bennacer au Maroc

L’Algérie et le Maroc se sont disputés pour avoir le joueur Ismael Bennacer. Ce dernier a choisi de porter le maillot des Verts au détriment de la sélection marocaine.

Espagne : sept ans de prison pour trois Marocains coupables d’agression sur des néonazis

Le tribunal de Madrid a condamné trois jeunes Marocains à sept ans de prison et à verser une indemnité de 4 100 euros pour avoir agressé en octobre dernier deux jeunes militants d’un groupe d’extrême droite dans le quartier de San Blas à Madrid. Ils seront...

Omra : les Marocains vaccinés avec Sinopharm en grandes difficultés

Les Marocains ayant reçu le vaccin Sinopharm et désireux d’accomplir leur pèlerinage doivent encore se soumettre aux restrictions sanitaires imposées par l’Arabie Saoudite. Le gouvernement saoudien n’a toujours pas reconnu l’efficacité du vaccin...

Kénitra courtise les MRE

Dans le cadre de la journée nationale MRE, une communication a été organisée au profit des Marocains du monde au siège de la province de Kénitra.