Réouverture des frontières marocaines : une nouvelle accueillie avec beaucoup de réserve

29 janvier 2022 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc a annoncé la réouverture de son espace aérien le 7 février, après deux mois de fermeture pour raison de crise sanitaire. La nouvelle est accueillie avec peu d’optimisme par les hommes d’affaires et les professionnels du tourisme.

Les autorités marocaines ont annoncé la réouverture des frontières sans préciser si les frontières maritimes et terrestres du pays sont concernées. Pour le moment, les frontières maritimes seront rouvertes avec la France et l’Italie, et plus tard avec l’Espagne, ont indiqué des sources du secteur du transport maritime à EFE.

À lire : Le Maroc rouvre ses frontières aériennes

« C’est une bonne nouvelle, mais je la prends avec réserve. Personne ne sait dans quelles conditions les vols reprennent », explique Mustafa Abbasi, un Marocain bloqué avec sa femme à Alicante où résident leurs enfants qui y poursuivent leurs études. Le couple n’a pas pu profiter des vols spéciaux organisés par les autorités marocaines en raison de leur coût élevé.

« Je suis à Alicante. Les frais de voyage pour l’aéroport portugais dépassait les 300 euros, auxquels il fallait ajouter 150 euros pour le PCR et près de 1 000 euros pour le billet pour le Maroc, sans tenir compte des autres dépenses », déplore Mustafa, qui espère que cette réouverture des frontières ne sera pas accompagnée de restrictions sanitaires drastiques.

À lire : Réouverture des frontières : voici les recommandations des experts

Les hommes d’affaires espagnols exerçant leurs activités au Maroc, nourrissent le même espoir. « L’ouverture est une bonne nouvelle, mais je ne suis pas rassuré, vu qu’on ne sait pas quelles mesures sanitaires vont accompagner l’ouverture ? Va-t-on devoir se mettre en quarantaine dans un hôtel ?", se demande l’un d’eux, actif depuis une quinzaine d’années dans le secteur agricole à Agadir.

La réouverture des frontières va permettre une reprise rapide de l’activité touristique, durement touchée par la crise sanitaire. « Les aides directes ne sont pas une solution suffisante, l’ouverture des frontières est la seule chose qui va redonner vie au secteur », soutient Abdesadeq Qadimi, le président de l’Association des guides touristiques qui attend des touristes européens et israéliens d’ici le 16 février.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : fallait-il ouvrir les frontières ? un expert répond

La décision du gouvernement d’ouvrir les frontières suscite des inquiétudes, même si elle fait le bonheur des opérateurs touristiques et économiques. La reprise des vols, selon...

Les aéroports marocains se préparent à accueillir les touristes

Suite à l’annonce de la réouverture des frontières, l’Office national des aéroports (ONDA), a prévu un plan spécial pour accueillir les voyageurs au départ et vers le Maroc dans...

Maroc : les agences de voyage réclament la réouverture des frontières

Écartés de la mesure d’aides accordées au secteur du tourisme par le gouvernement, les professionnels de voyage, frappés de plein fouet par les effets de la pandémie du...

Réouverture des frontières : voici les conditions pour entrer au Maroc

Le gouvernement marocain a annoncé avoir adopté une série de mesures et dispositions qui entreront en vigueur à partir du 7 février, jour d’ouverture des frontières aériennes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.