De hauts responsables musulmans mettent en garde Emmanuel Macron

10 octobre 2020 - 08h00 - France - Ecrit par : J.K

Le traitement fait à l’islam et aux musulmans en France, via le concept de « séparatisme », préoccupe les hauts responsables musulmans. Un collectif de mosquées et associations musulmanes de l’Ile-de-France, a mis en garde jeudi 8 octobre Emmanuel Macron contre ce qu’il appelle « l’escalade délétère ».

« Depuis plusieurs mois, les musulmans de France sont de plus en plus la cible des pires stigmatisations et invectives de la part de personnalités politiques et de certains médias qui ont fait de l’islamophobie un fonds de commerce, favorisant ainsi les amalgames et la suspicion de toute une frange de la société française », peut-on lire dans une lettre ouverte de ce collectif, relayée par l’AFP.

Six jours après le discours d’Emmanuel Macron aux Mureaux visant à s’attaquer au « séparatisme islamiste », ce collectif, fort d’une cinquantaine de mosquées ou associations de l’est parisien ou franciliennes, ainsi que la plateforme Les Musulmans (proche du Collectif contre l’islamophobie en France) réclame « un dialogue constructif » en lieu et place « de concepts généraux flous comme ’islam radical’, ’islam politique’, ou plus récemment encore ’séparatisme’. ».

Le collectif s’insurge contre l’insoutenable que constituent « la stigmatisation et le harcèlement que subissent les femmes musulmanes ayant décidé de porter un foulard pour vivre leur foi librement. ». Aussi enjoint-il : « Cette pression n’est plus acceptable et doit cesser immédiatement ». Ce traitement ne se comprend pas quand on sait que « (...) les musulmans, dans leur écrasante majorité, vivent en paix et en harmonie dans la société française et respectent le cadre laïc et les lois de la République », assure-t-il.

Le collectif dit avoir le soutien des fédérations comme le RMF (proche du Maroc) d’Anouar Kbibech, ex président du Conseil français du culte musulman, le Milli Görüs turc, ou encore l’association Foi et Pratique (Tabligh).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Alerte - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

Le discours d’Emmanuel Macron sur l’islam dénoncé

Le discours d’Emmanuel Macron contre le séparatisme islamiste n’a pas reçu un écho favorable auprès des membres de l’institution islamique sunnite Al-Azhar. Ils dénoncent un...

France : les syndicats disent non à une "campagne islamophobe de stigmatisation" des musulmans

En France, cinq syndicats expriment leur opposition au projet de loi contre le séparatisme. Ils disent non à "une nouvelle campagne islamophobe de stigmatisation des populations...

Des tags islamophobes ciblent la mosquée de Tarbes

La mosquée Omar Ibn Al-Khattab de Tarbes (Hautes-Pyrénées) a été la cible de dégradations dans la nuit du 1er au 2 septembre, avec des tags peints à la bombe sur les murs de la...

Belgique : un douanier suspendu pour publication de vidéos anti-musulmans, homophobes et complotistes

Le Service public Finances a suspendu un douanier belge, en poste depuis une semaine, pour avoir diffusé des vidéos anti-musulmans, homophobes et complotistes sur Youtube.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Aïd Al-Adha au Maroc : alerte sur les viandes vertes

Redoutant le verdissement des viandes à cause des fortes températures au Maroc et les maladies qui pourraient en découler, des experts appellent les consommateurs à la vigilance lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.