Résurgence du coronavirus : deux options s’offrent au Maroc

7 novembre 2020 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face à la résurgence du Covid-19 au Maroc, Azeddine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat indique la conduite à tenir au gouvernement.

Le spécialiste estime que le Maroc pourrait opter pour la stratégie du "confinement généralisé souple" avec les impacts socio-économiques qui en découlent ou "l’approche de discipline" envers les consignes sanitaires. Selon lui, le moment est venu pour mettre en place une nouvelle stratégie fondée sur l’approche scientifique.

Ce professeur en biotechnologie a expliqué à la Map qu’une telle approche se fonde sur une analyse profonde de la situation sanitaire (contaminations, létalité, cas en réanimation, foyers) et la définition d’objectifs spécifiques et globaux. Pour lui, un confinement généralisé souple reste une option probable pour réaliser les objectifs fixés.

L’expert s’est également penché sur l’état actuel de la pandémie. Il a fait remarquer que le virus se propage rapidement et que le nombre de cas de contamination enregistré dans le royaume est sans cesse croissant. "Une situation à laquelle on ne s’attendait pas dans les scénarios les plus pessimistes", a-t-il déploré.

"Si rien ne change, nous risquons d’avoir environ 2 000 patients en réanimation à la mi-novembre, ce qui représente la quasi-totalité de la capacité de réanimation", a prévenu M. Ibrahimi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : l’économie risque une asphyxie en cas de reconfinement

Avec la recrudescence de nouveaux cas de contamination au Covid-19, l’éventualité d’un nouveau confinement n’est plus à écarter. La décision, si elle se confirmait, porterait un...

Reconfinement de Tanger : les professionnels du tourisme perdent tout espoir

L’annonce du reconfinement à Tanger lundi 13 juillet douche l’espoir des professionnels du tourisme qui espéraient réaliser d’importants chiffres d’affaires pendant la période...

Le spectre d’un reconfinement s’éloigne progressivement du Maroc

Alors que tous les indicateurs sont actuellement dans le rouge, les membres du gouvernement marocain ont longuement débattu lundi de la nécessité d’un retour au confinement. 3...

Le reconfinement attend-il les Marocains ?

Après une gestion judicieuse au début de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, les Marocains craignent des jours difficiles, voire un retour au confinement....

Ces articles devraient vous intéresser :

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.