Bientôt le retour à la vie normale au Maroc, selon le ministre de la Santé

8 janvier 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Les Marocains peuvent espérer un retour à la vie normale à partir du mois de ramadan. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, lors de son passage dans l’émission "Tribune de presse" sur la chaîne 2M. 

Pour le ministre, il sera possible de passer le mois de ramadan sans restriction sanitaire aucune, si la campagne de vaccination se déroule dans des conditions optimales et conformément à la stratégie mise en place.

"Si toutes les conditions sont réunies, on pourra passer le prochain ramadan sans restrictions", a déclaré Khalid Ait Taleb lors de l’émission, soulignant qu’un retour à la vie normale pourrait se faire à partir du mois de mai prochain.

Rappelons que le ministère de la Santé a donné, mercredi son feu vert pour l’utilisation d’urgence du vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca. Celui-ci pourrait être utilisé pour lancer la campagne de vaccination, prévue mi-janvier, selon des sources du ministère.

Sujets associés : Ministère de la Santé - Khalid Aït Taleb - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Choisi par le Maroc, le vaccin de Sinopharm efficace à 79 %

Le vaccin du groupe pharmaceutique chinois Sinopharm que compte utiliser le Maroc pendant la grande campagne de vaccination, serait efficace à 79,43%. Le groupe l’a annoncé ce...

Maroc : la vaccination pourrait démarrer par le vaccin britannique AstraZeneca-Oxford

La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 tant attendue par les Marocains va finalement démarrer dans quelques jours, selon les précisions données par les...

Covid-19 : vers un retour à la vie normale au Maroc ?

Le gouvernement marocain procède progressivement à un allègement des restrictions sanitaires. Si les indicateurs maintiennent leur couleur verte, les Marocains pourraient...

Le vaccin d’AstraZeneca autorisé au Maroc

Le ministre de la Santé, Khaled Aït Taleb vient d’acter l’autorisation temporaire d’utilisation d’urgence du vaccin «  Covidshield  » fabriqué par AstraZeneca. Ceci, après avis...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.