Maroc : un expert déconseille la levée définitive des restrictions

24 avril 2022 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

De plus en plus de Marocains appellent à une levée totale des restrictions, au vu de l’amélioration continue de la situation sanitaire. Toutefois, selon Mouad Merabet, épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, les autorités ne devraient pas se précipiter.

La pandémie du Covid-19 est toujours présente et rien ne prouve que le pays soit à l’abri d’une nouvelle vague de contamination, surtout que les Marocains respectent de moins en moins les mesures préventives. Pour Mouad Merabet, l’épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, intérrogé par le journal L’Opinion, « même l’Organisation Mondiale de la Santé a critiqué la levée brusque et brutale des restrictions en Europe ». Il déconseille la levée totale des restrictions, appelant à la patience pour ne pas anéantir les efforts consentis durant de nombreux mois.

À lire : Covid-19 au Maroc : un expert appelle à un retour à la vie normale

« Nous pouvons dire, selon les données dont nous disposons, que nous sommes dans une accalmie qui dure. Ce qui est intéressant, c’est que la situation actuelle est la meilleure de toutes celles que nous avions vécues en termes d’incidence, de taux de reproduction, de positivité, d’incidence des cas graves et de mortalité. Cela montre à quel point le pays a été immunisé », s’est-il félicité.

À lire : Le Maroc avance vers l’immunité collective

Pour l’épidémiologiste, la situation que traverse la Chine actuellement devrait nous convaincre de la nécessité de se garder des décisions brusques qui peuvent avoir de lourdes conséquences. « Oui pour un retour à la vie normale, mais pas dans la précipitation », a-t-il prévenu.

À lire :Covid-19 : mieux vaut être vacciné que guéri selon une étude

En ce qui concerne la campagne de vaccination en pleine stagnation actuellement, le spécialiste souligne que « les meilleurs résultats ont été obtenus lors de la vague Delta pendant l’été 2021. Lorsque les gens constatent que la mortalité a autant reculé, il est difficile de les convaincre de se faire vacciner. Or, nous pouvons assister à une relance de la campagne en cas d’un nouveau variant. Le ministère a pris toutes les mesures pour que la vaccination soit à la portée de tout le monde, en plus des efforts de sensibilisation ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Bientôt le retour à la vie normale au Maroc, selon le ministre de la Santé

Les Marocains peuvent espérer un retour à la vie normale à partir du mois de ramadan. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, lors de son passage...

Maroc : une pétition pour dire non à la vaccination des enfants contre le Covid-19

Des voix appellent le ministère de la Santé à annuler la vaccination anti-Covid-19 élargie aux enfants âgés de 12 à 17 ans. « Non à la vaccination des enfants au Maroc et dans...

Covid-19 : mieux vaut être vacciné que guéri selon une étude

La personne vaccinée contre la Covid-19 produirait deux à quatre fois plus d’anticorps neutralisants que la personne guérie.

Le Maroc avance vers l’immunité collective

En prenant en compte le nombre de personnes déjà vaccinées, le stock encore disponible et l’immunisation naturelle, le Maroc est assuré d’atteindre l’immunité collective au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...