Covid-19 au Maroc : un expert appelle à un retour à la vie normale

27 février 2022 - 17h20 - Ecrit par : G.A

Depuis quelques semaines, la situation épidémiologique au Maroc est en nette amélioration avec une baisse conséquente des cas de contamination au Covid-19, des cas aux soins intensifs et même de décès. Des données qui laissent penser que le Maroc pourrait entamer un retour progressif à une vie normale.

Le coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale, Mouad Merabet, avait récemment déclaré que « le Maroc est passé du modéré au faible niveau de la transmission du virus et que la vague d’Omicron est en pré-clôture  ». Autant d’indicateurs positifs qui selon le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi, peuvent faire espérer à un retour à la vie normale ou presque normale, au Maroc comme ailleurs. « On estime à plus de 50 % de la population mondiale qui serait contaminée dans les deux trois semaines suivant le début de la vague d’Omicron. Au Maroc, les deux tiers de la population sont vaccinés. On a un ralentissement de la propagation du virus », rapporte 2M.

À lire : Covid-19 : le Maroc passe au niveau vert, mais vigilance...

Il explique que même s’il y a émergence de nouveaux variants, il est peu probable qu’ils soient aussi virulents qu’Omicron, mais le risque n’est pas nul. « On a la vaccination, la distanciation sociale, l’hygiène des mains et les masques. Donc chaque individu doit faire un choix, il doit choisir lui-même le niveau de protection qu’il veut assurer pour lui-même et son entourage », a-t-il indiqué. Il ajoute qu’ « il n’est plus de la responsabilité ni de l’État ni de la population de protéger les autres, chaque personne doit s’auto-protéger et décider du niveau de sécurité qu’elle veut s’offrir. Chacun doit assumer sa responsabilité pour que toute la population retrouve la vie normale ».

À lire : Les Marocains devront cohabiter avec le Covid-19

En ce qui concerne la fin de l’obligation de porter des masques et d’observer les autres mesures, le médecin pense que le gouvernement doit sérieusement les lever, sauf pour « les personnes vulnérables qui doivent continuer à respecter les mesures barrières et avoir les 3 doses de vaccins. Les personnes qui vivent avec des personnes vulnérables doivent aussi respecter les mesures barrières. Ces mesures doivent aussi être respectées dans les grands rassemblements et les espaces clos ».

À lire : Maroc : les supporters de retour dans les stades

Le gouvernement a déjà autorisé la réouverture des stades au grand bonheur des supporters, qui ont fait leur retour ce week-end, après plusieurs mois d’absence.

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Santé - Ministère de la Santé - Pass vaccinal - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

La décrue du nombre de cas de Covid semble se confirmer au Maroc

Après avoir connu un pic des contaminations, le Maroc est entré cette semaine dans une décrue. Le nombre des cas hebdomadaires du Covid-19 recensé dans le pays a diminué de 33,72...

Maroc : les supporters de retour dans les stades

Fermés en raison de la crise sanitaire,les stades marocains seront à nouveau ouverts aux supporters. Ainsi en a décidé le gouvernement ce jeudi 24...

Les Marocains devront cohabiter avec le Covid-19

Après plus de deux ans de lutte contre le coronavirus, le gouvernement à travers le Comité interministériel de suivi du Covid prépare un plan de cohabitation qui assimilera le...

Covid-19 : vers la fin de la gratuité du vaccin au Maroc ?

Devant l’hésitation de certains Marocains à se faire vacciner, le Professeur Azzedine Ibrahimi, membre du Comité technique et scientifique de lutte contre la pandémie, propose la...

Nous vous recommandons

Cristiano Ronaldo attendu à Marrakech

Cristiano Ronaldo se rendra prochainement au Maroc pour l’inauguration de Pestana Marrakech. Cet hôtel de luxe appartenant au joueur et dont l’inauguration a été plusieurs fois reportée en raison de la pandémie du coronavirus, mais aussi du retard accusé...

L’Espagne maintient fermées les frontières avec le Maroc jusqu’au 15 mai

Le gouvernement espagnol a décidé de maintenir fermées pour quinze jours encore les frontières de Sebta et Melilla avec le Maroc, afin de réunir toutes les conditions de la réouverture ordonnée et progressive des postes frontières de Tarajal et Beni...

Maroc : l’essence à plus de 20 dirhams ?

En constante hausse depuis plusieurs semaines, le coût du carburant ne cesse de flamber. Ces derniers jours, les prix à la pompe ont dépassé le seuil des 16 dirhams/litre. Les automobilistes redoutent le...

Un plan global pour sécuriser le Maroc

Dans ce contexte de pandémie de Covid-19, le Maroc tient à sécuriser son territoire pendant l’Aïd Al Adha et les échéances électorales. Dans ce sens, les services du ministère de l’Intérieur, de la police nationale, la protection civile, la gendarmerie royale...

La plus belle femme d’Afrique du Nord est Marocaine

La Marocaine Amy Nassiri est la nouvelle Miss Afrique du Nord. Elle a été couronnée lors de la cinquième édition du Meilleur Festival International à Beyrouth au Liban.

Un hacker divulgue les données de plus de deux millions de Marocains

Un hacker a mis en ligne les données personnelles de plus de deux millions de Marocains. Des données concernant l’université Mohammed V de Rabat en font également partie.

Vacances au Maroc : vers la levée de l’obligation de test PCR ?

Après la réouverture de ses frontières aériennes et maritimes, le Maroc pourrait supprimer l’obligation de test de dépistage encore obligatoire pour les voyageurs vaccinés. Une décision déjà prise par bon nombre de...

Épinay-sur-Seine : Bouchra, poignardée par son ex-compagnon

Une femme d’origine Marocaine, âgée de 44 ans, a été poignardée à mort vendredi à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son ex-compagnon, qui venait d’être libéré de prison après avoir purgé sa peine pour...

Algérie : Said Chanegriha accuse à nouveau le Maroc

Le chef de l’armée algérienne Said Chanegriha a, une fois encore, mis en garde le Maroc qui, selon lui, multiplie sa provocation envers l’Algérie.

L’expulsion de l’imam marocain Mohamed Toujgani confirmée

Le recours de Mohamed Toujgani, imam principal de Molenbeek contre le retrait de son droit de séjour, a été rejeté par la justice belge ce vendredi 5 aout.