Maroc : une pétition pour dire non à la vaccination des enfants contre le Covid-19

29 août 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Des voix appellent le ministère de la Santé à annuler la vaccination anti-Covid-19 élargie aux enfants âgés de 12 à 17 ans. « Non à la vaccination des enfants au Maroc et dans le monde », c’est sous cet appel que la campagne a été lancée en ligne et reçoit déjà des milliers de signatures.

Pour les initiateurs, le fait que les laboratoires qui fabriquent ces vaccins se soustraient à la responsabilité des effets inattendus du vaccin sur la santé des enfants, est une raison suffisante pour barrer la voie à une telle initiative. « Le vaccin a été inventé il y a peu de temps, sans aucune garantie de sécurité par le biais d’études scientifiques ou d’essais cliniques complets sur les enfants », argumentent les militants qui ont lancé cette pétition pour contraindre le ministère de la Santé à ne pas vacciner les enfants.

À lire : Covid-19 : le Maroc va débuter la vaccination de tous les élèves

« Nous prenons soin de nos enfants et assumons notre responsabilité de parents, nous les apprécions et les protégeons, étant eux qui vont donner naissance à l’humanité future, insistant sur le fait qu’ils ne sont pas absolument convaincus par le besoin de vacciner leurs enfants contre le Covid-19 ; puisqu’ils craignent beaucoup ses conséquences incertaines sur leur santé », expliquent-ils.

Ils soulignent que les enfants ont une immunité naturelle qu’il ne faudra pas souiller avec une autre qui serait plus forte. « Comme il est très rare que le Covid-19 affecte les enfants, même s’ils sont infectés, ils se rétablissent sans aucune complication en quelques jours à l’aide de médicaments efficaces, nous ne pensons pas que nos enfants puissent présenter un risque d’infection pour les adultes  ».

À lire : Coronavirus : la charge virale plus élevée chez les enfants de moins de 5 ans

Ils indiquent qu’il n’est pas nécessaire d’imposer aux enfants les maladies comme la cardiomyopathie, l’artériosclérose ou les maladies immunologiques qui entraînent parfois la mort. Ce sont des cas qui ont été enregistrées un peu partout dans le monde après la vaccination chez certains adultes.

À lire : L’essai du vaccin AstraZeneca sur les enfants suspendu

Au Maroc, le ministère de la Santé a annoncé que la tranche d’âge entre 12 et 17 ans est soumise à la vaccination, afin de préparer la nouvelle année scolaire qui commence le 10 septembre. Le vaccin Pfizer est celui qui, selon les experts, est adapté aux enfants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de la Santé - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Covid-19 : le Maroc va élargir la vaccination aux SDF

La campagne nationale de vaccination contre le Covid-19 sera bientôt élargie aux enfants SDF, aux sans-papiers et à tous ceux qui ne disposent pas de documents...

Vaccin anti-Covid : 35 000 signalements d’effets secondaires enregistrés au Maroc

Le Centre Anti-Poison et de Pharmacovigilance du Maroc (CAPM) a indiqué que sur les 35 000 personnes ayant signalé des effets indésirables de la vaccination anti-Covid, 99.5 %...

Maroc : les écoles françaises reportent leur rentrée

Les établissements du réseau scolaire français au Maroc ont décidé, sur instruction du ministère de l’Éducation nationale, de reporter la rentrée au vendredi 10 septembre 2021,...

Covid-19 au Maroc : nouvel appel à une vaccination massive

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, vient d’appeler à nouveau les Marocains à se faire vacciner. Cet appel survient après une augmentation inquiétante du nombre de cas de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.