Recherche

Le roi Mohammed VI mécontent de l’arrestation d’Omar Radi ?

© Copyright : DR

3 janvier 2020 - 20h00 - Société

Le roi Mohammed VI et autres plus hautes autorités, auraient fustigé la poursuite du journaliste Omar Radi, accusé d’« outrage à magistrat ».

La poursuite du journaliste Omar Radi, accusé d’« outrage à magistrat » n’est pas du goût des plus hautes autorités du pays, rapporte Maghreb Intelligence, qui ne cite toutefois pas nommément le nom du souverain. En cause, cette poursuite a quelques peu terni l’image du Maroc.

Fort heureusement, la justice marocaine a revu en partie sa copie. Le journaliste est désormais poursuivi en état de liberté. Au tribunal de première instance de Casablanca, jeudi 2 janvier, le juge a décidé de l’ajournement de son procès au 5 mars 2020.

Arrêté le 26 décembre 2019, ce journaliste de 33 ans sera jugé pour un tweet qu’il a publié en avril 2019. Dans ce tweet, il s’était insurgé contre les condamnations prononcées par le juge Lahcen Talfi à l’encontre des membres du mouvement Hirak. Ceux-ci avaient été condamnés à des peines allant jusqu’à 20 ans de prison.

L’arrestation d’Omar Radi avait soulevé un tollé général. Les défenseurs des droits de l’Homme ont organisé, samedi 28 décembre, une marche pour appeler à sa libération.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact