Recherche

Royal Air Maroc : un an de crise avant une éclaircie ?

© Copyright : DR

20 avril 2020 - 14h00 - Economie

Croulant sous le poids de ses dettes contractées bien avant l’apparition du covid-19, Royal Air Maroc multiplie les négociations avec le gouvernement pour obtenir un soutien financier conséquent qui devrait lui permettre de retrouver son niveau d’activité de 2019 dans 24 ou 36 mois au maximum.

Déjà confrontée à une crise interne en raison du manque de communication du management sur sa gestion de la crise et sur l’avenir avec son syndicat majoritaire, la compagnie aérienne nationale se bat pour renaître de ses cendres. D’après une source proche du gouvernement, le président Abdelhamid Addou multiplie les réunions et les courriers avec son autorité de tutelle ; mais l’État a des priorités. De plus, tant qu’il n’y a pas de communication officielle de la part des actionnaires de la RAM (État majoritaire), il ne peut s’exprimer.

Interpellé sur cette absence de communication, le top management l’attribue aux négociations en cours avec l’État pour obtenir un soutien financier afin de relancer les activités de la compagnie. Il a invité les partenaires sociaux à attendre la fin des négociations avec l’État avant de s’exprimer.

En dépit de cette crise, RAM rassure son personnel de ce que les salaires seront payés en avril, démentant certaines rumeurs laissant entendre que la RAM n’a plus assez de liquidités pour assurer le versement des salaires à ses 3 400 employés.

Si pour l’heure, RAM attend beaucoup plus le soutien financier du gouvernement que celui des banques, son président refuse de se prononcer sur le montant en laissant entendre que cette information dépendra plutôt de la durée de la crise.

Mots clés: Royal Air Maroc (RAM) , Gouvernement marocain , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact