Royal Air Maroc était déjà en crise avant le covid-19

23 octobre 2020 - 10h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Avant que le covid-19 ne vienne mettre en difficulté le secteur aérien, Royal Air Maroc traversait déjà une période critique en 2019. La Direction des établissements et entreprises publics (DEPP) a publié un rapport qui parle d’une perte de l’ordre de 131 millions de dirhams au titre de l’année 2019.

L’année 2020 a aggravé davantage les difficultés que traversait déjà RAM. La compagnie nationale marocaine s’attend à un résultat net déficitaire de – 3,73 milliards de dirhams. L’évolution défavorable des cours de change, la tension avec les pilotes de ligne, l’immobilisation au sol des B737-8 Max, ainsi que la grève des bagagistes », font partie des raisons qui expliquent le déficit, explique la DEPP. Selon le rapport, la pandémie du Covid-19 a énormément fragilisé l’activité de RAM.

Le même rapport souligne que la situation que traverse RAM aura des répercussions sur son actionnaire qu’est le Fonds Hassan II.« Le Fonds a été sollicité, en tant qu’actionnaire, dans le cadre du plan de sortie de crise de la RAM pour apporter son appui et soutien financier dans les circonstances exceptionnelles de la pandémie. Dans ce cadre, le Fonds a accordé une contribution financière de 1,5 milliard de dirhams en avances en comptes courants qui seront intégralement capitalisées lors de l’augmentation de capital de ladite compagnie ». Le rapport de la DEPP met l’accent sur la nécessité pour RAM de procéder à une restructuration, indique le360.

D’ailleurs, le lundi 28 septembre, devant la commission des finances à la Chambre des représentants, le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, a affirmé que le gouvernement a décidé de réserver à RAM une enveloppe de 1,17 milliard de dirhams au titre du projet de loi de finances 2021, contre 700 millions de dirhams en 2020. En août déjà il avait expliqué que le soutien financier réservé par le gouvernement au plan de sauvetage de RAM, est de 6 milliards de dirhams. 3,6 milliards de dirhams seront octroyés sous forme d’injections d’argent public dans le capital. Les 2,4 milliards de dirhams prendront la forme de crédits garantis par l’État, précise la même source.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Ministère de l’Economie et des Finances - Déficit - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Royal Air Maroc : le très cher coût du plan de licenciement économique

Alors qu’elle est dans une situation déjà très délicate, la compagnie aérienne Royal Air Maroc vient de sortir à nouveau le carnet de chèques pour financer son plan de...

Colère contre Royal Air Maroc

La Coordination des pilotes stagiaires Royal Air Maroc (CPS RAM) a décidé d’organiser un sit-in devant le siège du Groupe de la compagnie nationale demain jeudi 24 mars 2022...

Royal Air Maroc : nouveau coup dur pour les employés

Royal Air Maroc veut encore tailler dans son effectif. Il s’agit d’une décision que pourrait prendre la direction de la compagnie aérienne dans les tout prochains mois.

Des licenciements annoncés chez Air Arabia Maroc

La compagnie aérienne Air Arabia Maroc va procéder, dans les tout prochains jours, à la suppression de plusieurs emplois dans le cadre d’un plan social. Elle marche ainsi dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Contre la France, Royal Air Maroc mobilise 30 avions

Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir mis en place un dispositif spécial afin de faciliter le déplacement à tous les Marocains qui souhaitent se rendre au Qatar. Les Lions de l’Atlas affrontent mercredi prochain la France, en demi-finale de la Coupe du...

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Le Maroc se prépare à un boum aéroportuaire d’ici 2040

Habiba Laklalech, directrice générale de l’Office national des aéroports (ONDA) dévoile les ambitions du Maroc pour booster sa capacité d’accueil aéroportuaire d’ici 2030 voire 2040.

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...