Recherche

Royal Air Maroc : les pilotes contraints à une baisse de salaire

© Copyright : DR

16 mai 2020 - 11h00 - Economie

Les pilotes de Royal Air Maroc (RAM) semblent prêts à consentir quelques sacrifices pour sauver la compagnie aérienne. C’est du moins ce qu’affirme une source de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL).

"Il n’y a plus rien à négocier, car la vie de la compagnie n’est pas négociable. Au-delà de nos revendications corporatistes, la priorité est de réanimer la RAM", a confié à Medias24 un membre de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). Le PDG Abdelhamid Addou avait adressé une lettre à son personnel dans laquelle il évoquait la nécessité de faire de sacrifices douloureux.

Lorsqu’il a été demandé à un commandant de bord si l’AMPL accepterait un plan de départs volontaires pour les pilotes proches de l’âge de la retraite et une baisse de 45 % des salaires pendant 3 ans pour les autres, comme ce fut le cas du syndicat des pilotes de Lufthansa, il a rappelé que les pilotes de RAM ont déjà connu un abattement de leurs salaires en raison de la chute de leur productivité.

"Une grande compagnie comme Lufthansa fait tourner au bas mot 750 avions contre 59 pour la RAM et un effectif de 8 000 pilotes contre 600 chez nous. […] Sachant que leur système de rémunération est basé avant tout sur l’ancienneté et sur une productivité moindre, il n’y a aucun parallèle possible avec nos pilotes dont le salaire est à la base productiviste", souligne ce membre de l’AMPL.

"Ainsi, si les pilotes de la compagnie allemande ont consenti à un abattement salarial de 45 %, chez nous, cette baisse a été mécanique, avec la chute d’activité, affirme le commandant de bord. À partir de là, on ne doit pas faire de comparaison, car chaque compagnie a ses spécificités. Mais au-delà des idées formatées et de la pensée unique, cela ne doit pas nous empêcher d’essayer de trouver des solutions avec notre management".

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact