Royal Air Maroc ne sait que faire de ses pilotes stagiaires

26 avril 2022 - 19h40 - Ecrit par : A.S

Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a évoqué, lundi au Parlement, la situation des pilotes stagiaires de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM).

Répondant à une question orale à la Chambre des représentants sur la situation des pilotes stagiaires de RAM, le ministre a affirmé qu’en dépit des conditions difficiles liées à la pandémie de Covid-19, Royal Air Maroc (RAM) a proposé, à partir de décembre 2021, un recrutement progressif d’un nombre de pilotes stagiaires au sein d’une filiale détenue à 100 % par la compagnie nationale. « La proposition de recrutement dans la filiale était en contrepartie de salaires équivalents à ceux proposés chez des compagnies internationales concurrentes, mais relativement inférieurs à leur niveau d’avant pandémie », a-t-il expliqué.

À lire : Colère contre Royal Air Maroc

Aussi, a-t-il rappelé la décision de la compagnie nationale en 2015 de contribuer à la formation de plusieurs pilotes marocains à Toulouse (France) en se portant garante des crédits contractés par les bénéficiaires de la formation, et auxquels RAM a accordé la priorité en matière de recrutement en cas d’un éventuel besoin. Mais ces pilotes ne s’enthousiasment pas tous pour un éventuel recrutement. Ils ont affirmé à travers « des documents signés par leurs soins, que la compagnie n’est pas tenue de les embaucher à l’issue de la période de formation », a précisé Mohamed Abdeljalil.

À lire : Les pilotes perdent définitivement leur combat contre Royal Air Maroc

Certains ont accepté la proposition d’embauche au niveau de la filiale de RAM, tandis que d’autres, formés dans d’autres pays, ont, eux, accepté d’exercer dans le cadre de la même offre, est-il encore précisé. Touchée plein fouet par la pandémie de Covid-19, la compagnie aérienne nationale a décidé de réviser sa politique de recrutement, y compris des pilotes, et ce, en les embauchant dans une filiale détenue à 100 %, a fait savoir le ministre. Il est question d’ajuster les dépenses de la compagnie avec la conjoncture actuelle et de renforcer sa compétitivité pour garantir sa pérennité dans un marché ouvert caractérisé par une rude concurrence.

Tags : Royal Air Maroc (RAM) - Parlement marocain

Aller plus loin

Bonnes suprises pour Royal Air Maroc

La réouverture des frontières marocaines le 7 février dernier a un impact positif sur les activités des compagnies aériennes comme Royal Air Maroc (RAM), Transavia et Air France....

Les pilotes perdent définitivement leur combat contre Royal Air Maroc

Mauvaise nouvelle pour l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). La cour d’Appel de Casablanca vient de confirmer sa dissolution.

Colère contre Royal Air Maroc

La Coordination des pilotes stagiaires Royal Air Maroc (CPS RAM) a décidé d’organiser un sit-in devant le siège du Groupe de la compagnie nationale demain jeudi 24 mars 2022 pour...

Vols directs Maroc-Israël : Royal Air Maroc critiquée

Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël opérée par les compagnies aériennes Royal Air Maroc et El...

Nous vous recommandons

À 50 ans, Malika Talaa est une brillante étudiante en Espagne

Malika Talaa, une Marocaine de cinquante ans, résidant dans la ville de Peñaparda, vient de remporter le prix Castilla y León de la formation professionnelle.

Maroc : les exportations de l’électricité en hausse de 36,5 %

Après une baisse en 2020, la production de l’électricité au Maroc a connu un rebond en 2021, se traduisant par une hausse de la production de 5,3 % et une progression des exportations atteignant 36,5...

Emmanuel Macron drague les électeurs musulmans

Qualifié pour le second tour de la présidentielle, le président sortant Emmanuel Macron, candidat de LREM, s’intéresse aux musulmans et aux juifs. Il compte notamment sur ce vivier électoral pour gagner son nouveau duel face à la candidate du Rassemblement...

Mauvaise nouvelle pour Royal Air Maroc

La fermeture de l’espace aérien marocain pour quinze jours produira un impact négatif sur la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) qui a déjà du mal à se refaire une bonne santé financière en ces temps de Covid-19. Elle pourrait subir de lourdes...

« Le Maroc a l’une des diplomaties les plus patientes et les plus efficaces du monde arabe »

L’universitaire et écrivain espagnol, Arturo Pérez-Reverte, a condamné la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc, estimant qu’il s’agit d’un « échec diplomatique...

Maroc, l’une des plus importantes destinations de Brussels Airport

Le Maroc, l’Espagne, la Turquie la France et les États-Unis sont parmi les destinations les plus visitées par les Belges en 2021. Comme l’année dernière, Brussels Airport s’attend à une forte hausse du nombre de passagers en...

Des MRE en colère au port de Sète (vidéo)

Le port de Sète a été ce jeudi, le théâtre d’un conflit entre transporteur et ses passagers. Ces derniers qui ont embarqué à Tanger ont refusé de descendre du ferry, obligeant la police à intervenir pour régler la...

Easyjet : les raisons de la suspension provisoire des vols vers la France

Easyjet a annoncé la suspension de ses vols entre la France et le Maroc du 25 au 30 novembre 2021. Voici les raisons.

Un couple britannique heureux d’être bloqué au Maroc

Alors que certains ressortissants étrangers bloqués au Maroc suite à la décision marocaine de suspendre les liaisons aériennes avec le Royaume-Uni en raison de la situation sanitaire inquiétante du pays expriment des angoisses, c’est tout le contraire d’un...

Rabat : construction de deux nouveaux ponts sur le Bouregreg

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé la construction de deux nouveaux ponts d’envergure sur l’oued Bouregreg.