Royal Air Maroc ne sait que faire de ses pilotes stagiaires

26 avril 2022 - 19h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a évoqué, lundi au Parlement, la situation des pilotes stagiaires de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM).

Répondant à une question orale à la Chambre des représentants sur la situation des pilotes stagiaires de RAM, le ministre a affirmé qu’en dépit des conditions difficiles liées à la pandémie de Covid-19, Royal Air Maroc (RAM) a proposé, à partir de décembre 2021, un recrutement progressif d’un nombre de pilotes stagiaires au sein d’une filiale détenue à 100 % par la compagnie nationale. « La proposition de recrutement dans la filiale était en contrepartie de salaires équivalents à ceux proposés chez des compagnies internationales concurrentes, mais relativement inférieurs à leur niveau d’avant pandémie », a-t-il expliqué.

À lire : Colère contre Royal Air Maroc

Aussi, a-t-il rappelé la décision de la compagnie nationale en 2015 de contribuer à la formation de plusieurs pilotes marocains à Toulouse (France) en se portant garante des crédits contractés par les bénéficiaires de la formation, et auxquels RAM a accordé la priorité en matière de recrutement en cas d’un éventuel besoin. Mais ces pilotes ne s’enthousiasment pas tous pour un éventuel recrutement. Ils ont affirmé à travers « des documents signés par leurs soins, que la compagnie n’est pas tenue de les embaucher à l’issue de la période de formation », a précisé Mohamed Abdeljalil.

À lire : Les pilotes perdent définitivement leur combat contre Royal Air Maroc

Certains ont accepté la proposition d’embauche au niveau de la filiale de RAM, tandis que d’autres, formés dans d’autres pays, ont, eux, accepté d’exercer dans le cadre de la même offre, est-il encore précisé. Touchée plein fouet par la pandémie de Covid-19, la compagnie aérienne nationale a décidé de réviser sa politique de recrutement, y compris des pilotes, et ce, en les embauchant dans une filiale détenue à 100 %, a fait savoir le ministre. Il est question d’ajuster les dépenses de la compagnie avec la conjoncture actuelle et de renforcer sa compétitivité pour garantir sa pérennité dans un marché ouvert caractérisé par une rude concurrence.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Parlement marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Royal Air Maroc vend plusieurs avions

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a pris plusieurs mesures notamment la vente de 10 avions, afin de faire face aux effets de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur...

Les pilotes perdent définitivement leur combat contre Royal Air Maroc

Mauvaise nouvelle pour l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). La cour d’Appel de Casablanca vient de confirmer sa dissolution.

Colère contre Royal Air Maroc

La Coordination des pilotes stagiaires Royal Air Maroc (CPS RAM) a décidé d’organiser un sit-in devant le siège du Groupe de la compagnie nationale demain jeudi 24 mars 2022 pour...

Bonnes suprises pour Royal Air Maroc

La réouverture des frontières marocaines le 7 février dernier a un impact positif sur les activités des compagnies aériennes comme Royal Air Maroc (RAM), Transavia et Air France....

Nous vous recommandons

Royal Air Maroc (RAM)

Royal Air Maroc fait l’objet d’une plainte

L’association française des consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé, mardi, avoir porté plainte contre 20 compagnies aériennes dont Royal air Maroc. En cause, les vols annulés pour cause de covid-19, sans remboursement des...

Royal Air Maroc : vers le licenciement de 140 membres du personnel

Royal Air Maroc s’apprête à remercier 140 salariés comme l’indique son plan de licenciement économique. Si ce plan recevait la bénédiction des autorités, il s’agirait du premier licenciement économique au Maroc dans une entreprise publique depuis la...

Il sera plus facile de voyager sur Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé que le test sérologique n’est plus obligatoire pour certains vols à destination du Maroc.

Royal Air Maroc suspend ses vols avec le Royaume-Uni

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre, tous ses vols à destination et en provenance de la Grande-Bretagne. Elle se conforme ainsi à la décision prise par le gouvernement...

Royal Air Maroc programme des vols spéciaux pour les supporters marocains

En vue de soutenir les Lions de l’Atlas lors de sa rencontre face à l’Espagne comptant pour les huitièmes de finale prévu mardi 06 décembre, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) en collaboration avec la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a...

Parlement marocain

Maroc : plusieurs députés épinglés pour non déclaration de leur patrimoine

Alors que la loi l’exige, 161 députés actuels et sortants n’ont pas déclaré leur patrimoine. La Cour des comptes les somme d’honorer cette obligation dans un délai ne dépassant pas 60 jours à partir de la date de réception de la lettre de...

Immobilier au Maroc : une loi pour verrouiller les contrats

À la Chambre des représentants, la commission de justice va examiner ce mardi 15 juin une proposition de loi sur les contrats immobiliers d’avocats. Le texte propose que les contrats immobiliers dressés par avocats ne soient plus soumis au greffe du...

Le déconfinement sera progressif, dixit El Othmani

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, a annoncé mardi 21 avril, devant la chambre des conseillers, que la levée du confinement se fera de manière progressive, en fonction de la situation épidémiologique des...

Maroc : les professionnels ne veulent pas de médecins étrangers

Les organisations syndicales et professionnelles du secteur de la santé ne s’accordent pas avec le ministère de tutelle sur la question du recrutement des médecins étrangers dans le système sanitaire national. Une offensive a été mise en place au niveau du...

Maroc : la loi sur le blanchiment d’argent bientôt votée

Le projet de la loi en cours d’étude sur le blanchiment d’argent a été adopté dans la nuit du lundi par les députés membres de la commission de la justice à la Chambre des représentants. C’est la dernière étape avant sa validation définitive en séance plénière...