Sahara : un ministre dénonce un acte de guerre de l’Algérie contre le Maroc

26 novembre 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

L’attaque menée contre des civils à Smara dans le Sahara marocain est un « terrorisme d’État » commis par l’Algérie contre le Maroc, a déclaré Abdellatif Ouahbi, le ministre marocain de la Justice, à la 111ᵉ session du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) de l’ONU qui s’est tenue mercredi et jeudi à Genève.

Lors de son intervention, Abdellatif Ouahbi a qualifié les attaques contre Smara de criminel et de terroriste, soutenant qu’elles constituent un acte de guerre. C’est la première réaction officielle d’un membre du gouvernement marocain sur ces attaques, perpétrées par le Polisario avec l’appui de l’Algérie. Pour rappel, des quartiers de Smara ont été la cible de quatre bombardements dans la nuit du 28 au 29 octobre, faisant 1 mort et 3 blessés dont 2 graves, ainsi que des dégâts matériels.

« Ne peut-on pas ajuster certains comportements du voisin algérien pour y voir une atteinte et une menace à la paix et la sécurité dans le monde ? Envoyer des missiles, partis du territoire algérien et visant nos terres, n’est-il pas du terrorisme ? Ne sommes-nous pas passés d’un terrorisme commis par des individus à un terrorisme d’État ? Quand j’essaie de comprendre, je me rends compte que vous (l’Algérie, NDLR) êtes plus dans une position de faiblesse que dans une situation de force », a sèchement réagi Ouahbi, en réponse à son homologue algérien, Noureddine Amir, sur la définition du principe d’autodétermination.

À lire : Attaques de Smara par le Polisario : le Maroc s’apprête à réagir

Pour le ministre marocain, ces attaques constituent un acte de trahison. « Il est clair que la géographie nous a porté préjudice, en nous mettant côte à côte avec nos voisins. Et nous n’avons aucun pouvoir sur la géographie. Par contre, nous nous référons à l’Histoire pour dire que notre sang s’est mêlé dans notre lutte pour nos indépendances. N’est-ce pas suffisant pour que l’on puisse vivre en paix et en sécurité ? À celui qui me qualifie de frère, je lui réponds : “Toi aussi, mon fils !” », détaille-t-il.

Le parquet compétent de Laâyoune a ouvert une enquête sur ces attaques afin de situer les responsabilités. En attendant les résultats, les autorités marocaines se gardent de tout commentaire. « Elles s’exprimeront dès l’obtention des premiers éléments », fait-on savoir. Une équipe de la mission onusienne au Sahara (MINURSO), conduite par Alexander Ivanko, s’est par ailleurs rendue à Rabat pour mener ses investigations et a déjà produit un rapport qui sera soumis au Conseil de sécurité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - ONU - Polisario - Smara - Sahara Marocain - Abdellatif Ouahbi

Aller plus loin

Attaques de Smara : les preuves qui accablent le Polisario

Les roquettes utilisées dans les attaques menées dimanche contre des civils à Smara, dans le Sahara marocain, seraient des modèles russes Katioucha ou Grad de dernière...

Attaques de Smara par le Polisario : le Maroc s’apprête à réagir

Le Maroc réagira le moment venu avec « sagesse et détermination » aux attaques de Smara, a assuré mercredi Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville...

Fake news sur le Maroc : quand la presse algérienne met à mal sa crédibilité

Les médias algériens mettent à mal leur crédibilité en diffusant des fausses nouvelles sur le Maroc et en faisant la promotion d’un discours anti-marocain.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.