Sahara : la position de l’Union européenne (toujours) attendue

2 mars 2021 - 21h20 - Monde - Ecrit par : I.L

Après avoir affiché pendant longtemps la neutralité dans le dossier du Sahara, l’Europe ne semble pas prête à soutenir le plan d’autonomie proposé par le Maroc. La reconnaissance par l’Europe de la souveraineté marocaine sur le Sahara pourrait accélérer le règlement définitif de cette question.

Depuis la reconnaissance américaine en décembre 2020 de la souveraineté marocaine sur le Sahara, la communauté internationale est désormais portée vers une solution correspondant au plan présenté par le Maroc en 2007 au sujet du Sahara, qui jouit d’une large autonomie. Cette démarche ne semble pas beaucoup influencer la position européenne, indique la revue italienne InsideOver.

Contrairement aux États-Unis, les pays européens campent officiellement sur une position « passive » qui ne contribue pas à la solution définitive du différend mais, au contraire, fait perdurer le statu quo préjudiciable à la stabilité et à l’intégration régionale.

Selon le journal, les États-Unis ont officialisé une position qui n’avait pas encore été ratifiée depuis que le Maroc a présenté sa proposition d’autonomie en 2007. Pendant 14 ans, Washington a toujours soutenu l’idée d’accorder la souveraineté au Maroc sur le Sahara. C’est d’ailleurs la raison qui a motivé le tournant de Trump qui, pour l’heure, n’a pas encore été remis en cause par l’administration de Biden.

Pour Nasser Bourita, la tendance positive enregistrée ces dernières années pourrait connaître une nouvelle accélération si le « Vieux Continent » reconnaissait également la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - États-Unis - Sahara Marocain - Nasser Bourita

Aller plus loin

Sahara : l’appel à la paix de Zapatero au Maroc et aux Sahraouis

L’ancien président espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, a demandé aux sahraouis d’œuvrer pour une solution politique « réaliste » au Sahara. Il a aussi lancé un appel à la...

L’Europe doit soutenir la marocanité du Sahara

Louis Michel, ministre d’État et Jacques Brotchi, président honoraire du Sénat de Belgique, abordent la question du devenir du Sahara occidental sous la souveraineté du Maroc....

Ceuta et Melilla, au cœur de la crise entre le Maroc et l’Espagne

Ceutaet Melilla vivent une crise économique sévère depuis la fermeture des frontières avec le Maroc le 20 mars 2020. Les deux enclaves espagnoles n’en peuvent plus de cette...

Marocanité du Sahara : Manuel Valls fait pression sur la France et l’Espagne

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a affirmé que la France et l’Espagne doivent être plus claires sur leur soutien au Maroc sur le Sahara. Il soutient que c’est autour d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...