Saison estivale très décevante pour Assilah

28 août 2021 - 13h20 - Ecrit par : J.K

En raison de la crise du Covid-19, les établissements touristiques d’Assilah n’ont pu faire le plein traditionnel qui caractérise la saison estivale. C’est la désolation dans la petite cité balnéaire qui connaît une fréquentation anormalement faible.

« Nos recettes réalisées pour la plupart d’entre nous, depuis le début de l’été, sont en dessous de nos attentes. Celles effectuées presque tout au long de juillet ont été décevantes. Mais nous avons pu réaliser une hausse de nos activités vers la fin du mois de juillet et début du mois d’août, qui nous a apporté une lueur d’espoir », rapporte Aujourd’hui Le Maroc, citant un directeur d’établissement d’hébergement touristique à Asilah. Toutefois, les recettes enregistrées par certains établissements pendant cette période ne permettent pas de couvrir tous les besoins et plusieurs se retrouvent dans l’incapacité d’écouler la capacité autorisée pour cette période de crise sanitaire. Une situation qui, s’inquiète le responsable, « nous pousse à penser que nous allons rater le reste de cette période estivale très attendue par les professionnels ».

A lire : Assilah : la saison touristique sera-t-elle sauvée ?

Cet été était pourtant l’espoir de plusieurs professionnels qui comptaient profiter de cette période pour combler les pertes encaissées depuis le début de la crise. Et puis, « les dernières mesures de prévention avec l’avancement du couvre-feu à 9 h du soir ont joué en défaveur de la reprise de notre secteur. Car, nous avions l’habitude avant l’arrivée de Coronavirus de réaliser nos meilleures ventes au-delà de la prière d’Al Asr. Surtout qu’Al-Kharazine, où se trouve la majorité des bazars d’Asilah, est parmi les quartiers de l’ancienne médina les plus fréquentés des amoureux des promenades nocturnes en été », a indiqué un bazariste du quartier Al-Kharazine.

La situation devient extrêmement inquiétante pour les professionnels et autres commerces qui vivent du tourisme. Étant donné que le but visé n’est pas atteint cet été et que pendant l’automne et l’hiver, l’activité est presque au point mort dans cette région, ces professionnels auront plus de mal à joindre les deux bouts. De plus, Asilah continue de souffrir du tourisme de passage qui ne profite point à l’économie de la région.

Tags : Tourisme - Assilah - Crise économique - Déficit - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Une perte énorme en perspective pour le tourisme marocain

Le tourisme marocain perdrait 80 milliards de DH de recettes en devises si le gouvernement ne pare pas au plus pressé pour sauver le secteur. C’est du moins ce qu’affirme un...

Assilah : la saison touristique sera-t-elle sauvée ?

Après plus de 3 mois d’arrêt de ses activités touristiques, la saison touristique s’annonce encore plus difficile à Accula. Plusieurs professionnels ont décidé de baisser les tarifs...

Tourisme : les professionnels d’Asilah voient leurs rêves brisés

Alors qu’ils s’accrochaient à l’espoir de sauver la saison touristique, après plusieurs mois d’inactivités dus à la pandémie du coronavirus, les professionnels du tourisme d’Assilah...

Nous vous recommandons

Le Maroc augmente ses importations de blé français

Les importations marocaines de blé en provenance de France ont atteint 336 900 tonnes en avril dernier, faisant du royaume le plus gros client de l’Hexagone hors UE. Au total, le Maroc a déjà acheté de l’année, 1,2 million de tonnes de blé en...

Un hélicoptère avec 200 kilos de haschich marocain saisi à Malaga

La Garde civile a intercepté mardi à Malaga un hélicoptère contenant 200 kilos de haschich marocain. Une personne a été aussi arrêtée au cours de l’opération.

Easyjet lance une nouvelle liaison vers le Maroc

La compagnie aérienne britannique Easyjet a annoncé de nouvelles routes qui renforceront son programme de vols d’hiver. Au total, 13 nouvelles liaisons seront lancées, dont deux vers le Maroc.

Badr Hari ne compte pas prendre sa retraite (vidéo)

Le champion marocain de kick-boxing Badr Hari n’envisage pas de ranger les gants. Il remonte sur le ring pour disputer un combat contre le Néerlandais Alistair Overeem.

Variant Delta : le relâchement plonge le Maroc dans une crise sanitaire

L’arrivée massive des MRE et la célébration de l’Aid El-Adha plongent le pays à nouveau dans une crise sanitaire. Les Marocains se croyaient libérés, tout affairés à organiser des fêtes de mariage, anniversaires, baptêmes, randonnées, et voilà que ce satané...

Maroc : reprise confirmée des vols internationaux

Depuis la réouverture des frontières marocaines, l’aéroport de Marrakech-Menara attire le plus grand nombre de passagers. Une progression de 22 % au cours de la semaine du 14-20 février par rapport à la semaine du 7-13 février, selon le programme des vols...

Explosion des importations espagnoles de tomates marocaines (+348%)

Les importations espagnoles de tomates en provenance du Maroc sont passées d’environ 18 millions de kilos en 2014 à 80 millions de kilos en 2021, soit une augmentation de 348 %.

Un nouveau lycée français ouvre à Rabat

Le Lycée français Léon l’Africain a annoncé l’ouverture de ses portes à Rabat en septembre prochain. Deux classes par niveau seront ouvertes de la Petite section à la Terminale, jusqu’en 4ᵉ à la rentrée 2022 et des infrastructures sportives...

L’espagnol Unisono racheté par le Marocain Intelcia

Le Groupe espagnol Unísono fait désormais partie du portefeuille du marocain Intelcia. Par cette acquisition approuvée par les Conseils d’Administration des deux groupes le 6 août 2021, Intelcia étend son développement à l’international avec de nouvelles...

Italie : un Marocain bat un boxeur aux tatouages nazis (vidéo)

Le boxeur marocain Hassan Nourdine a remporté dimanche dernier son combat face à Michele Broili, un adversaire couvert de tatouages nazis, devenant ainsi champion d’Italie des super plumes.