Une perte énorme en perspective pour le tourisme marocain

23 juin 2020 - 09h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le tourisme marocain perdrait 80 milliards de DH de recettes en devises si le gouvernement ne pare pas au plus pressé pour sauver le secteur. C’est du moins ce qu’affirme un professionnel qui a participé à la réunion du 19 juin à la Primature.

"La montagne n’a pas encore accouché, ni d’une souris, ni d’un éléphant !", confie le professionnel à Le360. C’est l’essentiel à retenir de la réunion tenue, vendredi 19 juin dernier à la Primature, entre la délégation des professionnels de Tourisme, conduite par la ministre de tutelle, Nadia Fettah Alaoui et le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani. Selon lui, la feuille de route proposée par le gouvernement est loin de rassurer l’ensemble des professionnels du secteur.

D’autant que "l’écart, entre ce que les opérateurs du secteur demandent pour relancer leurs activités et les intentions réelles du gouvernement pour venir en aide à un secteur dévasté par la violence et la profondeur de la crise, se creuse", fait-il remarquer. Pour lui, il est temps de poser des actes concrets. Autrement, le secteur pourrait enregistrer une perte colossale de près de 80 milliards de DH de recettes en devises, si la préparation de la saison estivale est compromise.

Pour relancer le tourisme marocain, les professionnels du secteur proposent une synergie d’actions entre le gouvernement et les banques, ce qui permettra de combler leurs attentes. Ces attentes sont : subventions de salaires, exonération de l’IGR, report des paiements d’impôts, financement du fonds de roulement et rééchelonnement des crédits en cours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Saâdeddine El Othmani - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Tourisme : entre incertitudes et lueur d’espoir

Les professionnels du tourisme belge sont partagés entre incertitudes et lueur d’espoir, en cette période où le secteur vit une récession sans précédent. Ils misent sur un...

Le coronavirus assomme le tourisme marocain

Le Maroc ne voit plus l’ombre d’un touriste en cette période où sévit le coronavirus. Les hôtels et les restaurants se sont vidés, au grand dam des professionnels du secteur.

Au Maroc, les choses se précisent pour la relance de l’activité touristique

La ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui a échangé, mercredi 1 juillet au siège de la wilaya de la région de...

Tourisme : le Maroc, 7ᵉ pays le plus touché par la crise

Selon le dernier rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) publié le 1ᵉʳ juillet 2020, le tourisme international, en 4 mois de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.