« Sales Marocains » : des policiers belges accusés de racisme

12 juin 2023 - 15h50 - Belgique - Ecrit par : A.P

Alors qu’ils effectuaient une descente en kayak dans la Lesse début juin, une quinzaine d’agents de la zone de Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Berchem-Ganshoren-Jette-Koekelberg), vraisemblablement en état d’ébriété, ont eu un accrochage avec un groupe de jeunes bruxellois d’origine marocaine, âgés entre 14 et 18 ans. Des insultes racistes auraient été proférées.

Selon les policiers, certains jeunes du groupe en sortie scolaire auraient dragué une policière. Les jeunes, quant à eux, assurent que les policiers, ivres, les auraient provoqués. « Un élève est descendu, et a dit ‘maintenant qu’est-ce que vous cherchez ?’ Et là, le premier coup est parti. Un policier a frappé l’élève. Eux ne savaient pas que c’étaient des policiers et un copain est venu pour donner le deuxième coup », raconte à Sud Info la mère d’une élève, témoin des faits.

Les agents ont fait preuve de violence et tenu des propos racistes envers les jeunes, confie une élève. « Ces personnes (les policiers) étaient fortement alcoolisées. Elles n’étaient pas dans leur état normal. De là, c’est parti en bagarre. Il y a eu des tentatives de noyade de la part des policiers, des insultes racistes comme « bandes de sales Marocains !" », précise-t-elle. Cette bagarre a fait des blessés dans le rang des policiers dont certains ont eu des côtes cassées ou un tympan perforé, d’autres, un tendon de la main déchiré et une mâchoire brisée. Chez les élèves, on compte une dizaine de blessés.

À lire : Mort de Ouassim et Sabrina : trois policiers inculpés par la justice belge

Après les affrontements, une policière aurait proféré des insultes racistes envers des jeunes et craché sur l’une de ses collègues qui tentait de la calmer. La police locale de Bruxelles-Ouest confirme avoir réceptionné un rapport d’incident, dressé un procès-verbal pour coups et blessures et constitué un dossier judiciaire qu’elle a été transmis au parquet de Namur.

« Contrairement à ce qui a été annoncé dans certains articles de presse, il ne s’agissait pas d’une activité officielle de teambuilding organisée par la zone de police, mais bien d’une activité privée entre collègues », a expliqué la zone de police Bruxelles-Ouest dans un communiqué signé par Luc Ysebaert, premier commissaire divisionnaire et chef de corps. « En fonction des résultats de l’enquête, des mesures adéquates seront prises selon les responsabilités de chacun », a assuré le responsable, rappelant aux agents « la nécessité d’adopter à tout moment un comportement exemplaire, y compris dans leur vie privée ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Racisme - Violences et agressions

Aller plus loin

Insulte à agent : l’artiste marocaine Karima Gouit poursuivie en justice

La chanteuse et actrice marocaine Karima Gouit a été poursuivie en liberté sous caution pour insulte à un officier de police.

« Bougnoule » et coups : deux policiers suspendus au commissariat d’Angoulême

Deux policiers du commissariat d’Angoulême (Charente) font l’objet d’une enquête judiciaire pour violences et propos racistes envers un homme en garde à vue.

Maroc : deux policiers arrêtés pour « conduite inappropriée »

Soupçonnés d’être impliqués dans deux incidents distincts, à Safi et à Agadir, deux policiers font l’objet d’une enquête judiciaire ouverte par les services provinciaux de la...

Mort de Ouassim et Sabrina : trois policiers inculpés par la justice belge

Près de 5 ans après le décès de Ouassim et Sabrina, trois policiers ont finalement été inculpés, mercredi, à Bruxelles, par la chambre des mises en accusation. Les plaidoiries...

Ces articles devraient vous intéresser :

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.