Le scandale que le Lycée Descartes de Rabat a tenté de cacher

25 septembre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le lycée Descartes de Rabat est au cœur d’un scandale de harcèlement sexuel. La victime est une élève, l’auteur présumé de l’acte, un enseignant franco-algérien.

Tout est parti de la fuite des messages sur X entre un professeur et son élève. « Quelle est ta taille de soutien-gorge ? Tu veux me s*cer ? Tu veux aussi que je te p*n*tre ? Mordre ton c*l ? », « Demain entre 14h et 17h ? », « OK, où ? », « Au point de ramassage », « Donc dans ta voiture ? », « Ok ». Ce sont les messages qu’un enseignant du lycée Descartes de Rabat et son élève ont échangé et que Le Desk a pu lire. La lycéenne avait 14 ans au moment des faits. Aujourd’hui, elle est en terminale.

À lire : Maroc : hausse des violences sexuelles contre les mineurs et les femmes

« Je n’ai pas envie d’aller trop loin », répète souvent l’élève, ajoutant qu’il « devrait y avoir des limites ». « Tu t’énerverais si […] ? », lui demande-t-il. L’élève lui répond : « seulement si tu le fais sans mon consentement ». L’enseignant franco-algérien ne recule pas : « Et si je le fais quand même ? ». « Alors je serai très mal à l’aise », répond l’adolescente. « Alors ne me suis pas, si tu ne veux pas », conclut le professeur. Ces messages ont été par la suite supprimés sur le réseau social.

À lire : Harcèlement scolaire : vers un non-lieu dans l’affaire Farès à Carcassonne

Depuis, l’enseignant franco-algérien est accusé d’avoir « entretenu une relation d’ordre sexuel » avec son élève. Des faits confirmés par une autre élève du lycée Descartes de Rabat qui affirme avoir lu la conversation entre l’enseignant harceleur présumé et la victime présumée. « J’ai lu les messages depuis son téléphone (celui de l’élève en question, NDLR) […] c’est bien le compte du professeur, il s’est abonné à des élèves et plusieurs le suivaient sur son compte Instagram », confirme-t-elle, soulignant que « ce n’est pas la première fois qu’on dit que le professeur est bizarre ».

À lire :Imouzzer Kandar : un élu local arrêté pour harcèlement sexuel sur mineures

Le lycée Descartes de Rabat rattachée à l’Agence de l’enseignement français à l’étranger (AEFE) aurait, selon la même source, tenté d’étouffer l’affaire avant la fuite des messages sur les réseaux sociaux. « Le lycée voulait étouffer l’affaire, mais maintenant ils ne pourront plus », affirme la même élève. Ces accusations de harcèlement sexuel feront l’objet de débat lors du conseil d’établissement, prévu mardi 26 septembre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Education - Harcèlement sexuel

Aller plus loin

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement...

Affaire Jacques Bouthier : une Marocaine porte plainte pour harcèlement sexuel

Ça se complique davantage pour l’ex-PDG d’Assu 2000, déjà dans le collimateur de la justice pour une série de plaintes pour harcèlement sexuel, traite d’êtres humains et viols...

Imouzzer Kandar : un élu local arrêté pour harcèlement sexuel sur mineures

Accusé d’avoir agressé sexuellement des élèves mineures dans un lycée où il exerçait en tant que surveillant général, un élu local a été interpellé et placé en garde à vue à...

Harcèlement scolaire : vers un non-lieu dans l’affaire Farès à Carcassonne

Du nouveau dans l’affaire du jeune Farès, ce collégien de 12 ans, qui avait été victime de harcèlement scolaire à Carcassonne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...