De bonnes perspectives pour les secteurs privés marocain et israélien

5 mars 2021 - 12h40 - Ecrit par : A.P

Un webinaire a été organisé récemment à l’intention des acteurs du tourisme marocain et israélien. Initié par Moroccan Travel Management Club, il a été l’occasion pour les deux parties d’échanger sur leurs potentiels touristiques respectifs et de jeter les bases d’un nouveau partenariat économique gagnant-gagnant.

À cette séance qui fait suite à la reprise, le 10 décembre 2020, des relations diplomatiques entre les deux pays, Azeddine Skalli, président du Moroccan Travel Management Club, organisateur du webinaire, a déclaré que 50 000 Israéliens, essentiellement d’origine marocaine, visitent le royaume chaque année. Ce nombre pourrait atteindre près de 400 000 selon les projections de voyagistes qui ambitionnent de voir le Maroc accueillir autant de touristes israéliens que l’Égypte et la Turquie, rapporte Jeune Afrique. « 100 000 touristes israéliens en 2022 est une estimation raisonnable, pour un maximum de 150 000 à 200 000 », relativise Othman Cherif Alami, responsable de l’agence Atlas Voyages, qui évoque un certain nombre de préalables, notamment l’exemption de visa et le démarrage des vols entre le Maroc et Israël.

Plusieurs séances en ligne destinées à accélérer les échanges entre les secteurs privés israélien et marocain ont déjà eu lieu. En janvier, la Confédération générale des entreprises a tenu une séance en ligne avec le patronat israélien à l’issue de laquelle Mehdi Tazi, son vice-président, a annoncé l’organisation prochaine de « forums économiques ». « Depuis l’annonce de la reprise des relations, les milieux d’affaires frétillent et multiplient les initiatives et prises de contact en tous genres », fait savoir Gabriel Banon, ancien conseiller économique et ex-patron marocain. De son côté, Israël s’active pour la création d’une chambre de commerce Israël-Maroc. En 2020, le Maroc a été le quatrième exportateur africain pour Israël, après l’Égypte, l’Afrique du Sud et l’Éthiopie.

Avec la normalisation des relations, le royaume entend profiter d’Israël dans les domaines de l’automobile, l’aéronautique, la sécurité et les télécommunications, les énergies renouvelables, l’agriculture et la gestion de l’eau. « La reprise des relations est un appui fort à notre stratégie de développement vers l’Afrique depuis notre bureau de Casablanca », indique Marouane Benmouama, directeur Afrique du Nord et de l’Ouest de Netafim, la société qui a conçu la technique d’irrigation du goutte-à-goutte adoptée dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Maroc Vert. Côté israélien, on compte tirer profit du leadership du Maroc sur le continent. « Le Maroc jouit d’une très bonne image dans la zone. Avec le soutien du royaume, ces pays pourront bénéficier des savoir-faire israéliens pour se développer et endiguer à terme l’immigration vers le nord du continent et l’Europe », détaille Isaac Marciano.

Tags : Exportations - Israël - Accord de libre échange

Aller plus loin

Maroc-Israël : les groupes de travail se réunissent

Les groupes de travail entre le Maroc et Israël, mis en place dans le cadre de la reprise des relations entre les deux pays, s’activent pour jouer le rôle qui leur est attribué....

La Chambre de commerce et d’industrie Maroc-Israël bientôt une réalité

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, plusieurs projets sont en cours d’élaboration. Ainsi, nombre de personnalités du monde des affaires de divers...

Le Maroc et Israël identifient les opportunités touristiques à saisir

En vue d’identifier le potentiel et les opportunités au Maroc et en Israël, ainsi que les modalités de partenariat pour capter les flux de touristes, les voyagistes marocains ont...

Maroc-Israël : un partenariat stratégique, bénéfique pour l’Afrique et le Moyen-Orient

Le nouveau partenariat qui se met en place après la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, au-delà des intérêts que pourraient en tirer les deux pays,...

Nous vous recommandons

Des manœuvres militaires maroco-françaises en haute mer

Dans sa longue route sur l’Atlantique pour rejoindre Dakar dans le cadre de l’opération Corymbe, la marine française a effectué des séances d’entrainements avec son homologue marocaine. Objectifs : partager les expériences en matière de sécurité et de...

Les raisons de la rancœur de l’Algérie contre le Maroc

La crise maroco-algérienne perdure au grand dam des deux peuples frères. Frédéric Encel, maître de conférences à Sciences-Po Paris et professeur à la Paris School of Business, évoque les raisons qui sous-tendent la rancœur de l’Algérie contre le...

Pas de vol pour la Omra, Royal Air Maroc s’explique

Bon nombre d’agences de voyages se plaignent du manque de vols à destination de l’Arabie saoudite pour effectuer l’Omra du ramadan 2022. La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a tenu à apporter des...

Le Danemark refoule les oranges marocaines

Le Danemark a alerté sur une forte présence de résidus du pesticide Chlorpyrifos dans les oranges marocaines importées par les Pays-Bas. Ce pesticide a été interdit d’utilisation par l’Union européenne depuis décembre 2019 en raison de sa dangerosité...

Un enfant « traumatisé » après un voyage raté à Marrakech

Alors qu’ils sont arrivés à Marrakech à bord d’un vol Tui, un Britannique et sa famille ne savaient plus où dormir. La compagnie aérienne n’avait pas confirmé leur réservation dans un hôtel de la ville ocre et la famille s’est également retrouvée bloquée dans...

Casablanca, 5e ville la plus sûre du monde arabe

Casablanca occupe le 55ᵉ rang mondial et le 5ᵉ rang dans le monde arabe parmi les 60 villes les plus sûres du monde dans le classement du magazine britannique The Economist.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de...

Le Maroc réceptionne le système de missiles VL Mica

Le Maroc a réceptionné ces dernières semaines les deux premières batteries du système de missiles de défense aérienne à courte portée VL MICA.

Maroc : les tablettes et ordinateurs taxés

La proposition de loi sur la taxe sur les équipements informatiques initiée par le gouvernement a été facilement votée par la chambre des représentants.

Le divorce par procuration désormais possible au Maroc

Au Maroc, une personne peut désormais divorcer par procuration pourvu que certaines conditions soient remplies. C’est ce qui ressort d’une jurisprudence de la Cour de cassation.