Des sources « miraculeuses » au Maroc suite au tremblement de terre

22 septembre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre survenu au Maroc le 8 septembre, de nouvelles sources d’eau sont apparues à Ouarzazate, tandis que d’autres ont vu leur débit augmenter, semant la joie dans le cœur des habitants des douars montagneux. Un expert explique ce phénomène.

Aujourd’hui, « le débit des principales sources qui alimentent la rivière a augmenté et de nouvelles sources sont apparues », a déclaré à la MAP Mohamed, un habitant du village de Tizgha, situé à 80 kilomètres de Ouarzazate, qui constate avec émerveillement une solution au déficit hydrique chronique auquel est confronté ce hameau enclavé depuis plusieurs années. « Le délai d’attente pour l’accès à l’eau a été réduit à trois jours », a-t-il affirmé, confiant qu’auparavant les habitants de cette localité à la vie communautaire, « devaient s’arranger entre eux pour un accès à l’eau tous les vingt jours pour chacune des familles ». Son souhait, c’est que cette manne céleste perdure encore longtemps.

À lire : Maroc : le séisme réveille des sources d’eau asséchées depuis 20 ans

Comment expliquer ce phénomène inédit. Selon l’expert en climat et développement durable, Mohamed Benabbou, les séismes et les volcans entraînent des changements importants de la surface terrestre, capables d’entraîner corollairement une forte augmentation du débit d’eau, comme celui observé à Ouarzazate et à Taroudant, ou provoquer sa diminution, voire le tarissement des sources existantes et l’épuisement du stock hydrique dans certaines cascades et sources. « Sous terre, les couches géologiques renferment des ressources hydriques, à l’instar des couches de calcaire qui contiennent un réservoir d’eau solide et dense qui peut former des cavernes d’eau souterraines. L’explosion de ces cavernes, lorsqu’elles sont soumises à de fortes pressions, est à l’origine de l’apparition de nouvelles sources d’eau », a-t-il expliqué.

À lire :Séisme au Maroc : le sol s’élève de 20 centimètres selon des chercheurs

Pour le scientifique, il s’agit d’un phénomène naturel qui ne peut être que temporaire avant que l’eau ne revienne à son état normal. Il existe d’autres « risques post-séisme liés à la fuite des eaux souterraines à travers les failles provoquées par le tremblement de terre » ; a-t-il ajouté. En d’autres termes, la problématique liée au stress hydrique demeure. Et, le Maroc compte relever le défi mondial de la rareté de l’eau à travers notamment la mise en place d’une série de mesures de sobriété hydrique mais aussi la construction de barrages, la connexion des bassins hydrauliques et le dessalement de l’eau de mer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ouarzazate - Eau - Tremblement de terre du 8 septembre au Maroc

Aller plus loin

Séisme au Maroc : l’aide précieuse des satellites

Suite à une demande de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), des satellites sont tournés vers les régions concernées par le...

Le Maroc à nouveau touché par un tremblement de terre

Un séisme de magnitude 3,6 a touché jeudi soir la région de Marrakech, quelques mois seulement après le terrible tremblement de terre qui a dévasté la région.

Séisme au Maroc : le sol s’élève de 20 centimètres selon des chercheurs

Selon des chercheurs japonais, s’appuyant sur des données satellitaires, le sol marocain s’est élevé de 20 centimètres près de l’épicentre du séisme qui a secoué le royaume...

Ces mystérieuses lumières bleues avant le séisme au Maroc (vidéo)

Une révélation sort sur le séisme qui a dévasté une partie du Maroc dans la nuit du vendredi à samedi et a fait plus de 2100 morts, selon un bilan toujours provisoire du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Séisme au Maroc : le Roi Mohammed VI passe à l’action

Le Roi Mohammed VIa présidé ce 14 septembre une réunion stratégique au Palais Royal de Rabat, focalisée sur l’activation d’un plan d’urgence relatif au récent séisme d’Al Haouz.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maroc : versement imminent des aides pour les victimes du séisme

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a annoncé à Rabat le versement imminent des aides d’urgence pour les familles affectées par le séisme d’Al Haouz. Ces aides, qui s’élèveront à 30 000 dirhams par famille sur 12 mois, seront versées dès...