Recherche

Maroc : les spéculateurs s’accaparent des 5 millions de masques produits chaque jour

© Copyright : DR

22 avril 2020 - 13h30 - Société

Le Maroc a décidé de produire 5 millions de masques par jour pour pouvoir faire face à la forte demande depuis le début de la pandémie du covid-19. Des circuits de distribution ont été définis par l’État, mais le gros lot de masques est récupéré par les spéculateurs qui les revendent à des prix exorbitants.

Malgré les circuits de distribution définis par l’État, les spéculateurs s’emparent de grosses quantités pour les revendre au prix fort. Difficile d’avoir les masques dans les centres commerciaux ou les épiceries, tel qu’annoncé par le ministre du Commerce. Pourtant, le Maroc produit 5 millions de masques par jour qui disparaissent comme par enchantement. Une situation qui a contraint certains à réutiliser plusieurs fois les masques "grand public", de peur d’être pénalisés.

Face aux plaintes des centres commerciaux en rupture de stock, diverses raisons sont avancées. Pour certains, cette fausse pénurie est d’abord due au manque de contrôle du circuit de distribution que l’État avait défini pour les sociétés de production. Pour d’autres, c’est le prix de vente réglementé qui pousse les intermédiaires et les spéculateurs à s’emparer des masques pour les revendre à un prix supérieur à celui fixé par les pouvoirs publics.

"La plupart des commandes faites par les commerçants aux sociétés de production de masques, ne sont satisfaites qu’en partie". Le plus gros des commandes est "détourné par les intermédiaires pour une revente au prix fort, atteignant parfois jusqu’au triple du prix d’origine", et créant une rupture de stock au niveau des circuits réguliers.

Certains estiment que le prix réglementé de 80 centimes l’unité, profite aux seuls intermédiaires et aux spéculateurs, qui ont acheté de grosses quantités de masques pour les revendre avec une forte marge bénéficiaire.

Mots clés: Santé , Distribution , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact