Suicide d’un détenu à la prison de Kénitra

29 juin 2021 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Fin tragique d’un détenu de la prison civile de Kénitra. L’administration de la prison a indiqué, lundi, dans un communiqué, que le prisonnier «  A.R  » s’est pendu à l’aide d’une corde formée à partir de ses vêtements.

À lire : Maroc : un guide pour éviter le suicide en prison

Que s’est-il réellement passé à la prison centrale de Kénitra pour que ce détenu en vienne à suicider ? Des explications fournies par l’administration, il en ressort que «  A.R  » a mis autour de son cou la corde issue de ses vêtements, l’a attachée à la fenêtre des toilettes de la chambre collective qu’il occupait à la clinique de l’établissement pénitentiaire.

À lire : Un détenu se suicide avec sa chemise à la prison de Salé

L’administration de la prison centrale de Kénitra a expliqué que le prisonnier purgeait une peine de prison à perpétuité pour homicide volontaire. Il souffrait de troubles psychiatriques et était même suivi par le psychiatre de la clinique, affirme-t-on.

Sujets associés : Kenitra - Prison - Décès - Suicide

Aller plus loin

Un extrémiste se suicide à la prison de Kénitra

L’administration de la prison centrale de Kénitra a déclaré lundi, que le prisonnier « Z.O », impliqué dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme, s’est suicidé.

Drame dans une prison casablancaise

Un homme incarcéré à la prison d’Ain Sebaa, à Casablanca, s’est suicidé. Il souffrait, selon les autorités, de troubles mentaux.

Maroc : un détenu se suicide à la prison de Meknès

Incarcéré à la prison locale Toulal 2 dans le cadre d’une affaire liée au terrorisme, un détenu s’est donné la mort par pendaison samedi matin, selon la direction de la prison.

Drame à la prison locale de Dakhla

Détenu à la prison locale de Dakhla pour possession illégale de drogue, le prisonnier (H.A) a tenté de se suicider dans sa cellule. Conduit à l’hôpital pour y recevoir des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Voici pourquoi un policier a été promu par Abdellatif Hammouchi

Décédé des suites d’une blessure grave à l’arme blanche, survenue lors d’une intervention de sécurité, un agent de police a reçu une promotion exceptionnelle par le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire,...

Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

L’attaque de chiens errants est une véritable problématique que doit résoudre le Maroc. En tout, trente personnes succombent chaque année à leurs blessures dans le pays.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.

Horreur en Espagne : une Marocaine tente d’assassiner ses trois enfants

Deux enfants d’origine marocaine, victimes d’une tentative de meurtre de la part de leur propre mère, se trouvent dans un état grave mais stable en soins intensifs à l’hôpital universitaire de Navarre, dans le nord de l’Espagne. Leur sœur, moins...

Piqures de scorpion et morsures de serpent : le Maroc renforce son dispositif préventif

Pour prévenir contre les décès liés aux piqûres de scorpions et de morsures de serpents, le ministère de la Santé a pris une série de mesures, notamment la distribution de sérums anti-venins aux différentes structures hospitalières du Royaume.

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.