Recherche

Suspendu, l’avocat Mohamed Ziane dénonce une injustice

© Copyright : DR

4 juillet 2020 - 18h30 - Société

Suspendu de ses fonctions d’avocat pendant un an, l’ex-avocat du journaliste Taoufik Bouachrine condamne cette sentence. Mohamed Ziane dénonce une “tentative d’étouffement”.

Cette condamnation de la Cour d’appel de Rabat a été prononcée suite aux propos du mis en cause tenus lors du procès de Taoufik Bouachrine.

Dans une déclaration à H24info, le bâtonnier s’insurge contre cette condamnation. À l’en croire, ces accusations remontent à 2019. “Mais ce n’est qu’un an plus tard que cette décision intervient. À l’époque déjà, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) relevant du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies avait considéré que le procès contre Taoufiq Bouachrine n’était pas équitable […] l’instance avait d’ailleurs demandé la libération de mon client et l’arrêt des pressions que ma famille et moi subissaient”, ajoute-t-il.

Poursuivant ses explications, l’avocat a dénoncé une “tentative d’étouffement de l’affaire”. Il a par ailleurs condamné “le moment choisi par la justice pour se prononcer”. “Ma condamnation se fait dans un contexte marqué par le Covid-19 et où les institutions internationales et l’opinion publique semblent très occupées […]", a-t-il ajouté avant de promettre se battre pour obtenir gain de cause. À ce titre, il prévoit sous peu un pourvoi en Cour de Cassation.

D’après le même média, le bâtonnier avait été derrière plusieurs polémiques durant le procès du directeur de publication du quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum qu’il a défendu dans un premier temps, avant de jeter l’éponge. Le conseil du journaliste l’avocat avait également été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir caché l’une des plaignantes, citée à témoigner dans le cadre de l’affaire Bouachrine.

Mots clés: Droits et Justice , Mohamed Ziane , Taoufik Bouachrine

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact