Recherche

Tahar Ben Jelloun pour l’apprentissage de l’arabe à l’école

© Copyright : DR

14 octobre 2020 - 12h00 - Société

L’écrivain franco-marocain Tahar Ben Jelloun s’invite dans le débat sur l’apprentissage de l’arabe à l’école. Il a déclaré sur Europe 1 que l’intégration de l’arabe dans l’enseignement serait une richesse pour la culture, et une aide énorme dans la lutte contre l’islamophobie et le terrorisme.

L’écrivain était l’invité de l’émission “ça fait du bien” présentée par Anne Roumanoff. Il était venu parler de son nouveau livre, “La philo expliquée aux enfants”. Il a profité de l’opportunité pour se prononcer sur la polémique engendrée par la question de l’enseignement de la langue arabe à l’école. Tahar Ben Jelloun est très clair sur la question. «  Enseigner l’arabe, ce n’est pas uniquement enseigner une langue, c’est enseigner une culture, une civilisation, un monde  », énumère le franco-marocain. C’est pour lui un enrichissement culturel notable.

Il invite à aller au-delà des préjugés pour voir en cette opportunité, une sorte de réconciliation. Pour l’écrivain, poète et peintre, l’enseignement de l’arabe «  permettra de démontrer que, finalement, le monde arabe et le monde musulman ne sont pas que l’islamisme et le terrorisme, la peur et la haine  ».

Tahar Ben Jelloun estime qu’enseigner l’arabe dans les écoles permettrait de réparer certaines blessures françaises. «  Il est vrai qu’être musulman ou être Arabe en France, ce n’est pas facile  », mais il faut remédier à ça par l’enseignement de la langue arabe et de la culture arabe. L’écrivain est convaincu que cela permettra de «  rectifier une image qui a été froissée par le malheur.  »

Mots clés: Tahar Ben Jelloun , France , Islamophobie , Education

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact