Le terroriste tchadien arrêté au Maroc comptait utiliser des « explosifs puissants »

18 mai 2016 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Moins d’une semaine après l’arrestation du présumé terroriste d’origine tchadienne, le ministère de l’Intérieur vient de livrer quelques détails sur les matières saisies dans son appartement à Tanger.

Les matières découvertes servent à la fabrication d’« explosifs puissants », indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué publié ce matin. « L’expertise scientifique a confirmé qu’il s’agit de produits de base qui entrent dans la fabrication d’explosifs puissants » alors que la « poudre d’aluminium saisie chez le mis en cause est utilisée pour accélérer l’explosion et accroître son impact ».

La cocotte minute et les tubes plastiques saisis lors de l’intervention du BCIJ devaient « être remplis de matières explosives », précise le ministère qui a par ailleurs authentifié le passeport de ce chef d’une cellule de Daesh qui avait pour plan d’attaquer des « sites touristiques, des hôtels classés, des casernes militaires, des services de sécurité et le siège d’une chancellerie occidentale ».

La date choisie par le présumé terroriste n’est pas anodine puisque le Maroc allait commémorer le 13è anniversaire des attentats de Casablanca qui avaient fait 45 morts et plusieurs dizaines de blessés en 2003.

L’homme était arrivé le 4 mai dernier au Maroc via l’aéroport de Casablanca. Il s’est rendu ensuite à Tanger où il a, apparemment, loué un appartement avant d’être arrêté le vendredi 13 dernier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Tchad - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Aéroport Mohammed V Casablanca

Aller plus loin

Voici l’arsenal découvert chez le terroriste arrêté à Tanger (vidéo)

L’opération menée vendredi matin par les services de sécurité marocains à Tanger est sans doute l’une des plus importantes de ces dernières années. Le présumé terroriste...

Le Tchadien arrêté au Maroc prévoyait de faire un carnage (vidéo)

Le carnage a sans doute été évité de justesse. Un ressortissant tchadien arrivé au Maroc le 4 mai dernier par l’aéroport de Casablanca a été arrêté hier matin par le Bureau...

Des attentats terroristes sans précédent évités de justesse au maroc

Le FBI marocain vient d’annoncer l’arrestation d’un dangereux terroriste tchadien ce vendredi 13 à Tanger. Il était lié à l’organisation terroriste Daech.

Le terroriste tchadien arrêté à Tanger auditionné par le juge

Le présumé terroriste interpellé il y a une quinzaine de jours à Tanger a été auditionné mercredi à Salé par le juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme.

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.