De Tiktok à trafiquante de drogue : l’histoire mouvementée d’une influenceuse

27 décembre 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Soupçonnée de trafic de drogue, une influenceuse a été arrêtée par la police judiciaire de Sala El Jadida. Il lui est reproché d’avoir repris l’activité illicite de son mari interpellé pour le même motif.

Tout est parti d’une dénonciation faite par un de ses clients arrêté pour trafic de drogue. Celui-ci a confié aux policiers qu’il s’approvisionnait en Chira auprès de l’influenceuse. C’est ainsi que celle-ci a été arrêtée à son tour dans le quartier Moulay Ismaël après que la police judiciaire de Sala El Jadida lui a tendu un piège, fait savoir le quotidien arabophone Assabah.

À lire : L’influenceuse Warda jugée après « sa blague » sur un bébé israélien dans un four

L’influenceuse est connue sur Tiktok où, elle anime et publie des vidéos sur la cuisine et d’autres activités ménagères. Elle réussit à bâtir une solide réputation sur ce réseau social, ce qui lui a ensuite permis de se convertir dans le commerce. Elle crée alors une société de vente de produits cosmétiques. Mais l’arrestation de son mari pour trafic de drogue la pousse à reprendre son “business”, son souci étant de subvenir aux besoins de sa famille.

À lire : De djihadiste à influenceuse : la nouvelle vie de la Britannique Tareena Shakil

Pour mener à bien cette activité illicite, elle fait des affaires avec un baron de la drogue. Celui-ci lui fournit de grandes quantités de Chira, qu’elle revend au détail par le biais d’une jeune fille qu’elle a recrutée « moyennant partage du bénéfice à parts égales ». En parallèle, elle loue des chambres à des individus ayant des antécédents judiciaires pour qu’ils l’aident à se faire une place dans le milieu du trafic de drogue.

À lire : États-Unis : un restaurant marocain en conflit avec l’influenceuse « Poupette Kenza »

Après son arrestation, la suspecte a été placée en détention préventive dans la prison d’Al Arjat par le procureur du roi près du tribunal de première instance de Salé. Son audience devant le juge a été reportée à la semaine prochaine, afin de permettre à son avocat de consulter les procès-verbaux de la police judiciaire. Sa complice surnommée « Bint Atika » et « le grossiste » de drogue connu sous le nom de “Amimi” font, eux, l’objet d’un avis de recherche.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Salé - Trafic - Arrestation

Aller plus loin

États-Unis : un restaurant marocain en conflit avec l’influenceuse « Poupette Kenza »

Le restaurant marocain Dar Yemma basée à Astoria, aux États-Unis, est victime d’une campagne de harcèlement de la part de l’influenceuse française Kenza Benchrif, plus connue...

L’influenceuse Warda jugée après « sa blague » sur un bébé israélien dans un four

L’influenceuse Warda A., au cœur d’une controverse liée à sa vidéo ironique sur la prétendue mort d’un bébé israélien dans un four lors des attaques du Hamas en octobre, a été...

Un Marocain vivant en Espagne arrêté pour trafic de drogue à Sebta

Une importante quantité de drogue a été découverte samedi soir par les agents de douanes au post-frontière de Bab Sebta. Un homme a été arrêté. Il s’agit d’un Marocain résidant...

TikTok menacé de suspension au Maroc ?

Hanan Atrakin, députée du Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM), appelle à l’interdiction de TikTok et d’autres applications de réseaux sociaux au Maroc, afin de...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...