Tomate : l’Algérie veut détrôner le Maroc sur le marché européen

5 mai 2024 - 17h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Algérie veut rivaliser avec le Maroc et l’Espagne en mettant en œuvre un méga projet dans le secteur agricole, notamment la production de tomate.

Un groupe algérien s’active pour la production de la tomate à grande échelle, avec une technologie hollandaise. Il met en œuvre un méga projet. « Les essais vont commencer fin mai et l’entrée de production est prévue fin octobre 2024. C’est la première serre qui est finalisée, d’autres serres seront réalisées. Nous avons un terrain de 1000 hectares dont 500 pour les cultures maraîchères. C’est le plus grand maraicher d’Afrique et l’un des plus grands au monde. Nous allons y produire des tomates et tous les produits maraîchers », affirme à TSA Abdenour Souakri, patron du groupe. Et, le groupe a les moyens de sa politique. « Il n’y a pas une ferme similaire en Afrique et peut-être dans le monde. Nous avons de l’espace, de l’eau en abondance, une main d’œuvre locale qualifiée et de l’électricité propre. Nous avons aussi une luminosité exceptionnelle dans cette région », explique-t-il. Ce projet nécessite un investissement de 750 millions de dollars sur la base d’un taux de change d’un dollar pour 134 dinars. « Nous avons investi deux milliards de dinars dans la première phase du projet sur un investissement total de 100 milliards de dinars. Nous allons créer 10 000 emplois directs », précise Souakri.

À lire :Des agriculteurs français en guerre contre la tomate marocaine

Le groupe algérien nourrit de grandes ambitions. Il compte conquérir le marché européen dominé par l’Espagne et le Maroc. En 2023, le royaume a exporté 492 000 tonnes de tomates vers l’Union européenne pour 972 millions d’euros, en baisse en volume de 12 % par rapport à 2022, fait savoir l’agence Ecofin, précisant que le Maroc occupe la deuxième place sur la liste des fournisseurs de tomates pour l’Union européenne, derrière les Pays-Bas et l’Espagne. Le groupe veut lui aussi sa part du marché européen. « Notre première serre a une capacité de production de 6000 tonnes de tomates cerises et nous visons un chiffre d’affaires à l’export de 500 millions de dollars par an. Nous allons exporter nos tomates vers l’Europe et les pays du golfe », explique encore le patron du groupe privé algérien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Espagne - Agriculture - Industrie

Aller plus loin

Blé : l’Algérie détrône le Maroc

L’Algérie devrait damer le pion au Maroc pour occuper la deuxième place des pays africains producteurs de blé cette année. Le royaume doit se tourner vers l’importation.

Abdelmadjid Tebboune se moque du Maroc

En répondant aux allégations d’une journaliste de Médi 1 sur la production de blé algérien lors de la cérémonie de commémoration de la journée de l’étudiant au pôle...

Guerre des tomates : le Maroc face à la colère des agriculteurs européens

Depuis quelques mois, la tomate marocaine est attaquée en Europe. En janvier dernier, des agriculteurs français ont brûlé des cargaisons de ce produit marocain et des scènes...

Les médias français en guerre contre la tomate marocaine

La France est de loin la première cliente du Maroc avec 51% de la production écoulée à l’étranger. La tomate marocaine dame ainsi le pion à la française et l’espagnole, mais des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.