Fès : Les artisans broient du noir en attendant le retour des touristes

25 février 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

À Fès, l’artisanat vit une situation difficile marquée par la rareté des clients. Malgré l’ouverture récente des frontières, le secteur peine à se relever, tant les dégâts causés par les mesures restrictives prises par le gouvernement sont immenses.

Dans une déclaration à Hespress, Abdelmalek Al Boutiyine, président de la chambre d’artisanat de Fès-Meknès a indiqué que « la situation est critique, le secteur est en crise ». D’habitude animées et bondées de monde, les ruelles de la Médina de Fès sont vides et tristes. Mains à la tempe, les artisans et marchands sont assis devant leur boutique humant l’air et priant pour que les clients viennent vers eux. À défaut de vendre, ils font part de leurs inquiétudes sur la rareté des pluies, le manque d’argent et la cherté de la vie.

À lire : Fès désertée par les touristes (-77 %)

Face à la mévente, certains commerçants se sont résignés, laissant leurs boutiques fermées. Selon Abdelmalek Al Boutiyine, les métiers liés directement ou indirectement au tourisme payent le prix fort depuis le début de cette crise. « Tous ces métiers sont au point mort », affirme-t-il, mais certains d’entre eux sont plus impactés, comme les métiers du cuir. « Le cas des tanneurs est un énorme problème qui dure depuis longtemps et nous bataillons pour trouver des solutions, nous avons tout fait, et même le Wali a fait beaucoup d’efforts », a-t-il fait savoir.

À lire : La région Fès-Meknès mise sur le tourisme pour se relancer

Aucun secteur de l’artisanat n’échappe aux effets de cette crise qui perdure. « La situation est vraiment difficile, mais elle est généralisée et nous espérons que ça s’arrangera dans les semaines à venir », fait-il savoir. Avec l’amélioration de la situation épidémiologique et le retour du Maroc dans la zone verte, les choses vont certainement s’améliorer. Les artisans gardent bon espoir. « Selon les données que je possède, notre région a quand même vu une hausse des réservations pour mars. Nous avons espoir que les choses s’améliorent pour le mois prochain », a-t-il déclaré.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Fès - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tourisme : « Aji » et « We are Open » pour booster la destination Maroc

Poursuivant son plan marketing mis en place pour impulser la reprise des activités, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé deux campagnes simultanées pour...

Tourisme : la crise sanitaire plonge Essaouira dans le désarroi

À l’instar de nombreuses villes touristiques marocaines, Essaouira souffre des effets de la crise sanitaire. Des hôtels et restaurants on fait faillite, plongeant les...

Tourisme : Fès boudée

Faut-il s’inquiéter ? La ville de Fès connaît depuis le début de l’année une baisse de 20% des nuitées dans les établissements d’hébergement classés.

Fès désertée par les touristes (-77 %)

L’année 2020 n’a pas été du tout florissante pour le secteur du tourisme, à cause de la pandémie du Covid-19. A Fès, les nuitées touristiques dans les établissements...

Ces articles devraient vous intéresser :

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Tourisme au Maroc : une baisse de recettes qui inquiète

Alors que les arrivées pourraient atteindre 15,5 millions de voyageurs en 2024, soit un million de plus qu’en 2023, les recettes touristiques devraient poursuivre leur tendance à la baisse notée depuis 8 mois pour s’établir à 100 milliards de dirhams...

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.