Fès : Les artisans broient du noir en attendant le retour des touristes

25 février 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

À Fès, l’artisanat vit une situation difficile marquée par la rareté des clients. Malgré l’ouverture récente des frontières, le secteur peine à se relever, tant les dégâts causés par les mesures restrictives prises par le gouvernement sont immenses.

Dans une déclaration à Hespress, Abdelmalek Al Boutiyine, président de la chambre d’artisanat de Fès-Meknès a indiqué que « la situation est critique, le secteur est en crise ». D’habitude animées et bondées de monde, les ruelles de la Médina de Fès sont vides et tristes. Mains à la tempe, les artisans et marchands sont assis devant leur boutique humant l’air et priant pour que les clients viennent vers eux. À défaut de vendre, ils font part de leurs inquiétudes sur la rareté des pluies, le manque d’argent et la cherté de la vie.

À lire : Fès désertée par les touristes (-77 %)

Face à la mévente, certains commerçants se sont résignés, laissant leurs boutiques fermées. Selon Abdelmalek Al Boutiyine, les métiers liés directement ou indirectement au tourisme payent le prix fort depuis le début de cette crise. « Tous ces métiers sont au point mort », affirme-t-il, mais certains d’entre eux sont plus impactés, comme les métiers du cuir. « Le cas des tanneurs est un énorme problème qui dure depuis longtemps et nous bataillons pour trouver des solutions, nous avons tout fait, et même le Wali a fait beaucoup d’efforts », a-t-il fait savoir.

À lire : La région Fès-Meknès mise sur le tourisme pour se relancer

Aucun secteur de l’artisanat n’échappe aux effets de cette crise qui perdure. « La situation est vraiment difficile, mais elle est généralisée et nous espérons que ça s’arrangera dans les semaines à venir », fait-il savoir. Avec l’amélioration de la situation épidémiologique et le retour du Maroc dans la zone verte, les choses vont certainement s’améliorer. Les artisans gardent bon espoir. « Selon les données que je possède, notre région a quand même vu une hausse des réservations pour mars. Nous avons espoir que les choses s’améliorent pour le mois prochain », a-t-il déclaré.

Sujets associés : Tourisme - Fès - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Tourisme : « Aji » et « We are Open » pour booster la destination Maroc

Poursuivant son plan marketing mis en place pour impulser la reprise des activités, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé deux campagnes simultanées pour...

Tourisme : la crise sanitaire plonge Essaouira dans le désarroi

À l’instar de nombreuses villes touristiques marocaines, Essaouira souffre des effets de la crise sanitaire. Des hôtels et restaurants on fait faillite, plongeant les...

La région Fès-Meknès mise sur le tourisme pour se relancer

56 projets touristiques d’un montant total de 1,715 milliard de DH (MMDH) ont été lancés dans la région de Fès-Meknès, a annoncé le délégué régional du tourisme à Fès, Ahmed...

Tourisme : Fès boudée

Faut-il s’inquiéter ? La ville de Fès connaît depuis le début de l’année une baisse de 20% des nuitées dans les établissements d’hébergement classés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Tourisme au Maroc : très bons chiffres depuis le début de l’année

Le tourisme au Maroc affiche des chiffres exceptionnels depuis le début de l’année, d’après les données qui viennent d’être publiées par du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

L’un des plus beaux endroits au monde est Marocain

L’Erg Chebbi, ou dunes de Merzouga dans le Sahara marocain, est l’un des plus beaux endroits au monde, selon un classement réalisé par Time Out.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.