Tuerie de la mosquée de Québec : la communauté musulmane déçue des 25 ans de prison pour Bissonnette

29 novembre 2020 - 13h00 - Monde - Ecrit par : J.K

La communauté musulmane est «  déçue  » par la décision de la Cour d’appel, même si elle constitue une lueur d’espoir chez la famille Bissonnette. Cette décision va sûrement obliger le gouvernement à «  refaire ses devoirs  », a estimé la communauté juridique.

La réduction de 40 à 25 ans de la période de détention ferme infligée à l’auteur de l’attaque de la mosquée de Québec, le soir du 27 janvier 2017 et ayant fait 17 orphelins, a «  déçu  » la communauté musulmane qui veut tourner la page avec une vraie décision de justice. «  Nous ne sommes pas convaincus que la Cour d’appel a rendu justice à la hauteur du drame  », a laissé entendre le président du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, qui a pris la parole au nom de la communauté musulmane et qui estime que la cause devrait se rendre devant la Cour Suprême, car «  ce n’est pas le cas d’un individu, c’est un cas sociétal  ».

Mais, la famille Bissonnette a accueilli la décision avec joie et le père du meurtrier de 30 ans, s’est dit «  heureux  » de la décision, même s’il estime qu’il est encore tôt pour réagir, rapporte journaldequebec.

Du côté juridique, il est indéniable que le débat sera mené devant le plus haut tribunal du pays. Ainsi, la juge à la retraite Nicole Gibeault a rappelé les décisions «  complètement disparates  » au Canada, en ce qui concerne les meurtres multiples. Mais, «  il n’y avait pas de fondement juridique  » pour le juge Huot d’infliger une peine de 40 ans, a expliqué le professeur émérite de l’Université Laval, Jacques Deslauriers.

En parallèle à la loi sur l’aide médicale à mourir, le professeur à la retraite est certain que la Cour suprême va confirmer le verdict, en recommandant au Parlement «  de refaire ses devoirs  » et de réviser la loi sur les peines à rabais du gouvernement Harper de 2011. Dans le même sillage, le criminaliste Dominic Bouchard, a estimé que le travail du juge François Huot a été reconnu par la Cour d’appel dans sa «  volonté intrinsèque d’individualiser les peines  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Canada - Droits et Justice - Islamophobie - Violences et agressions

Aller plus loin

Le Québec va durcir ses conditions d’immigration

Les candidats à l’immigration au Québec seront soumis à un nouveau test. Voulant s’assurer que les immigrants potentiels vont “s’intégrer en français à la société québécoise et...

Un imam agressé dans une mosquée à Agadir

Un homme s’est introduit mercredi dernier dans une mosquée à Tikiouine, dans la région d’Agadir, en proférant des insultes et des menaces à l’encontre des fidèles et de l’imam.

Les héros de l’attentat contre la mosquée de Québec décorés

Le Canada veut reconnaitre l’acte héroïque du ressortissant marocain Azzedine Soufiane, héros de l’attentat contre la Grande mosquée de Québec, décédé en tentant de désarmer...

Montréal met de l’ordre dans son centre de Prévention de la radicalisation

Le Centre de Prévention de la radicalisation bénéficie d’un soutien financier de 975 000 $ de la part de la ville de Montréal pour réaliser son plan d’action 2019-2020. Après...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.