L’Ukraine rappelle son ambassadrice au Maroc

31 mars 2022 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les ambassadeurs ukrainiens au Maroc et en Géorgie ont été rappelés par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en raison de leur incapacité « à défendre les intérêts du pays ».

C’est dans une vidéo publiée sur Twitter, que Volodymyr Zelensky a annoncé avoir pris deux décrets de rappel de l’ambassadrice d’Ukraine à Rabat, Oksana Vasylieva, ainsi que l’ambassadeur d’Ukraine en Géorgie. Pour le président ukrainien, les deux diplomates n’ont pas travaillé dans l’intérêt de l’Ukraine en temps de guerre.

À lire : Aucun Marocain parmi les volontaires en Ukraine contre la Russie

« Aujourd’hui, j’ai signé un décret pour le rappel des ambassadeurs d’Ukraine au Maroc et en Géorgie. Il n’y aura pas d’armes, il n’y aura pas de sanctions, il n’y aura pas d’obstacles pour les entreprises russes ? Avec tout le respect que je vous dois, veuillez chercher un autre emploi », a déclaré Zelensky, qui a également appelé les diplomates ukrainiens en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est et en Afrique à intensifier leurs efforts.

À lire : Les États-Unis pressent le Maroc à se joindre aux sanctions contre la Russie

Un coup de balai diplomatique que le président justifie aisément. L’Ukraine vit des heures troubles et nul n’a le droit de manquer à ses obligations. « Le front diplomatique est l’un des principaux fronts. Et tout le monde doit travailler aussi efficacement que possible pour gagner et aider l’armée ukrainienne. Comme chacun de nos défenseurs sur le champ de bataille. Il en va de même pour tout le monde sur le front diplomatique », a résumé le président, qui a rappelé que sa décision ne visait pas les pays dans lesquels se trouvaient ces ambassadeurs.

À lire : Vote sur l’Ukraine à l’ONU : le Maroc garde toujours sa neutralité

Le 26 février dernier, le Maroc avait par le biais du ministère des Affaires étrangères, donné sa position vis-à-vis du conflit ukrainien. « Le Royaume du Maroc réitère son soutien à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de tous les États membres des Nations Unies. Le Royaume du Maroc rappelle, également, son attachement au principe de non recours à la force pour le règlement des différends entre États et encourage toutes les initiatives et actions favorisant un règlement pacifique des conflits ».

Sujets associés : Diplomatie - Rabat - Ukraine

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

Vote sur l’Ukraine à l’ONU : le Maroc garde toujours sa neutralité

Une nouvelle fois, le Maroc s’est abstenu lors du vote de l’Assemblée générale des Nations Unies, exigeant l’arrêt immédiat de l’attaque militaire russe contre l’Ukraine.

Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

En raison de la guerre en Ukraine, plusieurs équipementiers automobiles déménagent leurs activités à l’étranger, notamment vers le Maroc.

Aucun Marocain parmi les volontaires en Ukraine contre la Russie

À ce jour, aucun Marocain n’a rejoint la résistance aux côtés de l’Ukraine pour combattre la Russie. Plus de 20 000 volontaires étrangers sont engagés pour cette cause.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.