Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

25 février 2022 - 10h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a commenté la crise russo-ukrainienne, affirmant qu’elle n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du marché national.

A l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres, Baitas a commenté la situation en Ukraine et ses possibles répercussions sur le Maroc.

Le responsable a souligné que la situation est sous contrôle au Maroc grâce aux efforts déployés par le gouvernement pour atténuer la crise.

A lire : Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

Le Maroc, a-t-il dit, dispose de suffisamment de réserves alimentaires, grâce aux importations de produits nécessaires tels que la farine. Les importations de ces produits ont renforcé les réserves du Maroc, a-t-il ajouté.

Baitas a également cité l’approche du pays consistant à subventionner certains produits, pour atténuer la crise. « La facture est énorme, mais les efforts se poursuivent pour atténuer l’impact de la crise », a-t-il déclaré.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ukraine - Caisse de compensation - Alimentation

Aller plus loin

Chelsea, club de Hakim Ziyech, est à vendre

L’homme d’affaires russe Roman Abramovitch a annoncé mercredi sa décision de mettre en vente Chelsea, le club anglais dont il est propriétaire depuis 2003. La formation du...

L’Ukraine en passe de devenir premier fournisseur de blé au Maroc

L’Ukraine pourrait devenir en 2021, premier fournisseur de blé au Maroc en dépassant la France qui l’est jusque-là et la Russie. C’est du moins ce qu’indiquent les données du...

Hausse des prix du carburant au Maroc : des propositions pour une sortie de crise

Face à la hausse des prix des carburants, accentuée par la cherté de la vie, les professionnels du secteur interpellent le gouvernement et font des propositions en vue d’en...

Guerre en Ukraine : le Maroc inquiet

Le Maroc suit avec inquiétude l’évolution de la situation entre la Russie et l’Ukraine, a indiqué, samedi, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges et dépenses du Trésor.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le paradoxe de la Caisse de compensation au Maroc : une aide pour les riches

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, en charge du Budget, Fouzi Lekjaa, a révélé lors d’un débat général sur le Projet de loi de finances 2024 à la Chambre des représentants que la caisse de compensation profitait...

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...