Le Maroc ne sera pas touché par une éventuelle crise alimentaire

27 mars 2022 - 17h40 - Ecrit par : A.S

La flambée du prix du baril de pétrole, la guerre en Ukraine, le changement climatique et l’importante sécheresse risquent de durer et de provoquer une crise alimentaire sans précédent. Dans une approche anticipative, le Maroc a pris des mesures pour échapper à une pénurie sur les importations de blé tendre et d’orge.

Il est peu probable que le Maroc soit touché par une éventuelle crise alimentaire dont l’origine serait la guerre en Ukraine, la flambée du prix de certains produits de grande consommation, etc. Pour preuve, le gouvernement continue de subventionner les tarifs du gaz et le prix du pain. Il a aussi lancé un soutien exceptionnel pour les professionnels du transport public et routier. De plus, le Maroc « détient un stock stratégique d’une durée de 6 mois pour les matières premières qui reste quotidiennement renouvelé ». Selon le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, le Maroc dispose de suffisamment de réserves alimentaires, grâce aux importations de produits nécessaires tels que la farine.

À lire : Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

« Même si cette année nous avons eu une période de sécheresse, il ne faut pas oublier que l’année dernière, nous avions une surproduction de 105 millions de quintaux de blé, dont une partie a été stockée et qui va servir justement cette année. Pour le Maroc, il n’y a donc aucun problème de crise alimentaire, puisqu’en fait nous avons des stocks stratégiques qui sont très très importants, nous avons aussi des sources d’approvisionnements avec lesquels le Maroc a des contrats depuis longtemps et qui sont fidèles. Donc il y a une relation contractuelle avec ces différents pays, pour justement alimenter le Maroc et garder notre stock stratégique de 6 mois », explique à France 24 Taib Aisse, un expert en économie.

À lire : Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

Le Maroc compte par ailleurs sur les sources d’approvisionnement diversifiées en provenance de l’Argentine, du Brésil, du Canada, des États-Unis et la mise en œuvre d’une politique d’aide et de soutien, afin de bien faire face à une éventuelle crise alimentaire.

Tags : Ukraine - Alimentation

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a commenté la crise russo-ukrainienne, affirmant qu’elle n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du marché...

Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

Face à la grogne sociale causée par la cherté de la vie, le gouvernement marocain a réitéré son engagement à faire face à la hausse des prix.

L’Ukraine en passe de devenir premier fournisseur de blé au Maroc

L’Ukraine pourrait devenir en 2021, premier fournisseur de blé au Maroc en dépassant la France qui l’est jusque-là et la Russie. C’est du moins ce qu’indiquent les données du...

Le Maroc va créer une réserve supplémentaire de blé

À l’heure où la guerre déclenchée en Ukraine par la Russie fait craindre une pénurie de blé dans le monde, le Maroc va créer une réserve supplémentaire de blé tendre et dur. Cette...

Nous vous recommandons

Embouteillage monstre à la frontière de Sebta, la police appelée en renfort

De nombreuses personnes se sont présentées vendredi à la frontière de Tarajal à Sebta pour se rendre au Maroc afin d’y passer le week-end, créant un embouteillage monstre. Des véhicules haut de gamme en provenance du Maroc ont été aussi vus à la...

Gaz : le Maroc accuse l’Algérie de bloquer son accord avec l’Espagne

Le Maroc dénonce l’attitude de l’Algérie qui cherche à bloquer par tous les moyens la mise en œuvre de son accord avec l’Espagne pour acheminer du gaz acheté sur les marchés internationaux via le gazoduc Maghreb-Europe...

Visa : la France et le Maroc échangent pour trouver un accord

Un mois après la décision de la France de durcir les conditions d’octroi de visas aux Marocains, les deux pays multiplient les discussions pour trouver une solution à cette crise.

Pays-Bas : 2000 kilos de cocaïne saisie, un Marocain arrêté

La police néerlandaise a intercepté 2000 kilos de cocaïne lors d’une intervention dans un hangar à Voorschoten, à Amsterdam, le 8 décembre dernier. Cinq personnes ont été arrêtées, dont un Marocain âgé de 21...

La Rolls-Royce du roi Hassan II a trouvé preneur

Proposée aux enchères sur le site Autoscout il y a quelques jours, la voiture Rolls-Royce Camargue de 1977 ayant appartenu à feu Hassan II a trouvé preneur. La première tentative remonte à 2016.

Le dirham stable face à l’euro et au dollar

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et au dollar américain, au cours de la période allant du 02 au 08 septembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Noussair Mazraoui signe avec le FC Barcelone

Noussair Mazraoui évoluera au FC Barcelone dès la saison prochaine. L’international marocain a finalement accepté de rejoindre le club espagnol après son départ de l’Ajax en juin prochain.

Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

La Chambre pénale de la cour d’appel de Rabat a condamné mardi soir, deux amants à la prison à perpétuité. L’accusée principale, après avoir essayé d’obtenir sans y parvenir le divorce, a échafaudé le meurtre de son mari, en complicité de son...

L’Algérie et le Maroc au bord de la guerre

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir tué trois routiers algériens lors d’une attaque par drone dans le Sahara. Elle entend réagir à cette supposée attaque, faisant craindre une guerre dans la région.

Maroc : ils trouvent 40 000 dollars par hasard, et les confient à la police

À Fès, deux mineurs ont rapporté 40 000 dollars à la police après avoir découvert l’argent à proximité d’un supermarché très connu dans la ville.