Vague de licenciements au PJD

7 octobre 2021 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après sa déroute électorale, le Parti de la justice et du développement (PJD) se voit contraint de licencier ses employés en raison de la forte baisse de ses revenus.

Face à la forte baisse de ses ressources propres, le PJD doit choisir entre licencier ses employés et leur accorder tous leurs droits, comme le stipule le Code du travail, ou les garder et ne plus pouvoir les payer. « Nous étions confrontés à deux choses ; soit nous licencierons les salariés et leur accorderons leurs droits, soit nous nous retrouverons dans l’incapacité de payer les salaires dans les prochains mois, ce qui menace la stabilité des salariés », confie à Hespress une source du secrétariat général du parti islamiste. Le PJD a préféré la première option. Environ 160 salariés seront donc remerciés. Le coût des indemnités que le parti doit leur accorder est estimé à 130 millions de dirhams.

À lire : « Le PJD ne pourra se rétablir qu’après au moins une décennie » (expert)

Après sa défaite historique aux dernières élections législatives, régionales et communales, le PJD se trouve également dans l’incapacité de financer l’achèvement des travaux de construction du siège central du parti dans le quartier Hay Riad de la ville de Rabat. Ces travaux dont le coût global est d’environ 38,5 millions de dirhams sont à l’arrêt faute de financement. « Il est normal que les travaux de construction du siège central s’arrêtent, en raison de la baisse des ressources propres du parti, et de la baisse du soutien de l’État en raison des faibles résultats obtenus par le parti », commente la même source.

Sujets associés : Emploi - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Aller plus loin

Chambre des conseillers : le PJD sanctionne ses élus

Les trois conseillers du Parti de la justice et du développement (PJD) qui n’ont pas voulu démissionner de la deuxième chambre, conformément aux injonctions des dirigeants du...

Encore un coup d’éclat de la part du PJD

Dans un communiqué, le Secrétariat général du Parti Justice et Développement (PJD) a appelé ses trois membres déclarés gagnants aux élections de la Chambre des conseillers, à...

« Il y avait des signes annonciateurs d’un recul du PJD »

David Goeury, géographe au laboratoire Médiations de Sorbonne Université et chercheur associé à l’organisation Tafra décrypte la déroute du parti de la justice et du...

« Le PJD ne pourra se rétablir qu’après au moins une décennie » (expert)

Les résultats définitifs ayant conduit au changement de la carte politique marocaine marquée par l’échec historique du PJD et la montée fulgurante du RNI d’Aziz Akhannouch en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...