Vers une vague de recrutements de médecins marocains en France ?

3 février 2024 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que de nombreux Marocains figurent déjà parmi les médecins exerçant en France, l’hexagone cherche à décupler les recrutements.

Après avoir procédé à la régularisation de la situation des médecins étrangers non européens qui pratiquent dans ses hôpitaux et ne sont pas inscrits au Conseil de l’ordre, notamment les praticiens diplômés hors Union européenne (plus de 5 000 médecins) et qui proviennent pour la plupart d’Afrique du Nord, le gouvernement français planifie également de recruter des praticiens dans des pays étrangers dont le Maroc. Une mission que le président Emmanuel Macron a confiée au Premier ministre Gabriel Attal, fait savoir Le quotidien Le Figaro. Celui-ci devra à son tour nommer un émissaire chargé d’aller chercher à l’étranger des médecins pour combler « le vide abyssal » dans les services d’urgences.

À lire : La France en quête de médecins marocains

Selon les syndicats des médecins et les directions des hôpitaux, les centres hospitaliers comblent la pénurie de cadres hospitaliers en recrutant des médecins étrangers originaires de l’extérieur de l’UE depuis 20 ans. Parmi les 300 000 médecins inscrits au conseil de l’Ordre, plus de 25 000 d’entre eux sont des Européens et extra-européens. Leur nombre augmente sans cesse depuis la pandémie de Covid-19. Ces médecins assument pour la plupart les mêmes missions que leurs confrères européens avec des contrats de courte durée et des salaires modiques, font savoir les syndicats, qui appellent le gouvernement français à leur délivrer des autorisations d’exercer sans restriction sur la base des résultats d’un concours sélectif appelé « épreuves de vérification des connaissances (EVC) ». « Sans eux, le système de santé s’écroulera », assurent-ils.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Santé

Aller plus loin

Au Maroc, le manque de médecins accentué par leur fuite à l’étranger

Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a communiqué des chiffres pour le moins inquiétants sur la fuite des...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

La France accusée de voler les médecins marocains

Le premier accord de partenariat relatif aux visas signé entre le Consulat général de France à Rabat et le Conseil national de l’Ordre des Médecins (CNOM) le 25 mars 2024 pour...

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Ces articles devraient vous intéresser :

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...