Victoire judiciaire pour l’OCP aux États-Unis

23 septembre 2023 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le groupe d’engrais américain Mosaic pourrait perdre son combat contre le géant marocain OCP qui s’était vu imposer un droit compensateur de 19 %.

Une bonne nouvelle pour l’OCP et les groupements agricoles américains. La Cour du commerce international des États-Unis a ordonné le 19 septembre à la Commission américaine du commerce international (ITC) de réévaluer sa décision concernant les droits de douane sur les phosphates et de procéder à une nouvelle analyse de la situation, dans un délai de sept mois, rapporte le site beststocks.com. Se basant sur les conclusions du Département du commerce des États-Unis concernant les subventions d’engrais phosphatés par les gouvernements du Maroc et de la Russie, l’ITC a imposé des droits compensateurs sur les importations de ces matières en provenance des deux pays. Un droit compensateur de 19 % imposé aux produits du Maroc.

À lire :États-Unis : des révélations sur les agissements de Mosaic contre le groupe OCP

En juin 2020, la société américaine Mosaic avait déposé une plainte dans laquelle elle affirmait que « de grandes quantités de phosphate en provenance du Maroc et de Russie sont injustement subventionnées, portant un grand préjudice à ses intérêts » sur le marché américain. En mars 2021, l’ITC a indiqué que les États-Unis « avaient subi des dommages matériels dus aux importations d’engrais phosphatés » en provenance du Maroc et de Russie et a imposé des droits sur les importations d’engrais du groupe OCP. Plusieurs groupements agricoles avaient fait appel de cette décision en raison de son impact négatif sur les agriculteurs américains. Ces derniers sont confrontés à « une grave pénurie d’approvisionnement en engrais ».

À lire :Engrais phosphatés : le Groupe OCP conteste la décision américaine

Après avoir exprimé leurs inquiétudes, des membres du Congrès ont exhorté l’ITC à reconsidérer les droits imposés. Mais la Commission n’est pas habilitée à renoncer ou abroger les mesures correctives commerciales, sur lesquelles le Congrès a le pouvoir d’opérer des changements. L’ordonnance constitue donc un développement important, qui oblige l’ITC à réévaluer ses mesures. Elle devra collecter de « nouvelles preuves, réexaminer celles déjà à sa disposition et prendre toute mesure dans le cadre de procédures de renvoi pour parvenir à des conclusions étayées par des preuves substantielles ». Cette décision permet par ailleurs aux groupements agricoles et aux parties prenantes d’espérer une réévaluation complète des taxes sur les phosphates.

Sujets associés : États-Unis - Office Chérifien des phosphates (OCP)

Aller plus loin

Maroc : l’OCP va-t-il suspendre ses exportations d’engrais vers les USA ?

L’Office chérifien des phosphates (OCP) pourrait décider de cesser ses exportations d’engrais phosphatés aux États-Unis. En cause, les subventions dont bénéficieraient ces engrais.

États-Unis : une victoire pour l’OCP, une déception pour son concurrent Mosaic

Le Département du commerce des États-Unis a considérablement revu à la baisse les droits compensateurs sur les importations des engrais phosphatés du Maroc. Cette décision...

Engrais marocains : La bataille des droits de douane agite les Etats-Unis

Alors que le Tribunal de commerce international des États-Unis a ordonné le 19 septembre à la Commission américaine du commerce international (ITC) de réévaluer sa décision...

Engrais phosphatés : le Groupe OCP conteste la décision américaine

La décision du Département américain du Commerce d’appliquer des droits compensateurs préliminaires de 23,46% sur les importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc,...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Le Maroc en passe de devenir un géant mondial de l’uranium

Les réserves de phosphate dont dispose le Maroc pourraient faire de lui un géant mondial de l’uranium. C’est le fruit d’une réflexion nourrie par Michaël Tanchum, professeur-chercheur au Middle-East Institute, par ailleurs enseignant à l’Université de...

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Le géant marocain OCP réalise un gros chiffre d’affaires

La guerre russo-ukrainienne et la flambée des prix des engrais à l’échelle mondiale profitent au géant marocain OCP qui a réalisé un chiffre d’affaires record au premier semestre de l’année en cours.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Le groupe OCP injecte de l’argent dans le football marocain

Les autorités compétentes marocaines viennent d’autoriser le groupe OCP à créer une nouvelle filiale dédiée au développement du football.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.