Plusieurs villas démolies près de Temara

27 octobre 2022 - 15h29 - Maroc - Ecrit par : A.P

Après Témara où 600 appartements du projet «  Al Qods  » ont été détruits, c’est le tour des villas construites sans autorisation dans la commune d’El Menzeh par le même promoteur.

Les autorités ont décidé de démolir six villas situées dans la commune d’El Menzah, cercle d’Ain Aouda, construites par le promoteur du projet « Al Qods » à Témara et appartenant à de hauts cadres de l’État, rapporte le quotidien Assabah, précisant que le chef du cercle d’Ain Aouda et le caïd de la commune d’El Menzah ont été relevés de leurs fonctions.

Le promoteur immobilier n’aurait pas obtenu toutes les autorisations nécessaires, ajoute la même source. Ce dernier affirme avoir déposé une demande d’autorisation de construction sur la plateforme électronique « Rokhas », que la commune a rejetée, estimant que le dossier était incomplet. Mais le promoteur a ignoré cette décision et a lancé les travaux de construction des villas, après les 60 jours réglementaires requis après la date du dépôt de sa demande.

À lire : 600 appartements démolis à Temara

Le promoteur soutient qu’il est dans ses droits parce qu’il n’a pas obtenu de réponse de la commune durant les 60 jours qui ont suivi le dépôt de son dossier. La Chambre chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a été saisie de l’affaire. Mais en attendant sa décision, les autorités de la commune ont procédé vendredi à la démolition de 16 immeubles contenant 200 appartements du complexe résidentiel « Al Qods-Extension ». 17 autres immeubles du complexe « Al Qods-1 » devraient également subir le même sort.

La décision de la démolition a été prise après une double mission d’inspection de la Cour des comptes et de l’Inspection générale de l’Administration territoriale (IGAT). Plusieurs responsables dont le gouverneur de Temara ont été relevés de leurs fonctions. Des perquisitions ont été menées dans les bureaux de plusieurs dirigeants de la commune par les éléments du Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers. D’autres responsables et élus sont poursuivis dont certains en détention provisoire.

Sujets associés : Immobilier - Ain Aouda - Témara

Aller plus loin

Scandale immobilier à Témara : l’ancien député PJD Moh Rejdali entendu

L’affaire liée au scandale immobilier de Témara n’est pas finie. La Brigade nationale de la police judiciaire de Casablanca a entendu plusieurs responsables de la ville, dont...

Scandale immobilier à Temara : des nouvelles têtes pourraient tomber

Après le scandale immobilier de Témara, des missions d’inspection sont envoyées dans l’ensemble des locaux de la commune et dans les régions avoisinantes. Sont visées, toutes...

En colère, le roi Mohammed VI fait démolir des villas et des hôtels

Après les nombreuses irrégularités relevées dans la construction de la nouvelle station balnéaire et touristique "Taghazout bay" lors d’une visite, le roi Mohammed VI a ordonné...

Maroc : un nouveau scandale immobilier à Harhoura

Déjà accusé dans le scandale du complexe immobilier de Témara, un promoteur immobilier se retrouve au cœur d’une autre affaire à Harhoura. C’est ce que révèle l’enquête menée...

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Le château de Gretz-Armainvilliers, ancienne propriété du roi Hassan II

Le roi Hassan II n’avait pas seulement un goût prononcé pour les voitures de luxe. Il était aussi un amoureux de belles demeures et avait acquis une auprès de la famille Rothschild.