Maroc : prison pour l’imam qui a frappé des élèves

12 juin 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

L’imam qui a frappé des enfants dans une école coranique à Bab Taza, la semaine dernière, a finalement écopé de trois mois de prison avec sursis.

Le verdict est finalement tombé. Poursuivi en état d’arrestation, l’imam de la mosquée Dekina a été condamné par le tribunal de première instance de Chefchaouen, à trois mois de prison avec sursis pour coups et blessures contre un enfant mineur de moins de 15 ans, rapporte Assabah.

A lire : L’imam qui frappe un enfant : le parlement demande des comptes au gouvernement

Le religieux de 44 ans est apparu dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, en train « d’exposer des enfants mineurs à des actes de violence délibérés » dans une salle d’enseignement traditionnel. Il a été interpellé par la police judiciaire de Tanger puis confié à la justice.

Le jugement, en première instance, intervient une semaine après son arrestation et celle de son adjoint, précise le quotidien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Droits et Justice - Education - Chefchaouen - Violences et agressions

Aller plus loin

L’imam qui frappe un enfant : le parlement demande des comptes au gouvernement

Le Parlement a réagi à l’affaire du fqih de Bab Taza, écroué pour violences sur mineurs dans une école coranique, exigeant du gouvernement d’agir pour mettre fin aux châtiments...

Tanger : un imam arrêté pour violence sur des mineurs

Un fqih âgé de 44 ans a été arrêté mardi, par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, suite à la publication d’une vidéo dans laquelle on le voit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.