Maroc : Visa augmente le plafond des paiements sans contact

10 mars 2021 - 05h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Visa et le Centre monétique interbancaire (CMI) viennent d’annoncer l’augmentation de la limite de vérification de la carte à 600 dirhams au Maroc. Une modification qui permettra aux consommateurs d’effectuer des achats importants sans composer le code PIN et sans contact.

Désormais, avec leur téléphone portable ou appareil portable, les consommateurs ont la possibilité pour tout achat important, d’effectuer une transaction sans contact et sans code PIN. Visa et CMI coopèrent de façon rigoureuse avec les banques locales et les partenaires de l’industrie des services financiers, afin de mettre en application cette nouvelle limite représentant une hausse de 50 % comparativement au montant actuel de 400 MAD et donnent un moyen plus efficace, rapide et sécurisé de paiement, par un simple contact de la carte.

Avec la crise sanitaire liée au coronavirus, les paiements sans contact sont davantage utilisés par les Marocains. Ainsi, le nouveau plafond poursuivra une amélioration de cette expérience d’achat des consommateurs, puisque « Visa a toujours été précurseur de l’innovation afin d’offrir aux consommateurs et aux commerçants les meilleurs moyens de paiement », a indiqué Sami Romdhane, directeur général de Visa pour la région du Maghreb.

Par ailleurs, « le paiement sans contact a été très favorablement accueilli par les commerçants et les porteurs de carte, compte tenu des avantages significatifs que procure ce mode de paiement, en termes de commodité et de sécurité. L’augmentation de la limite de paiement sans code PIN permettra aux commerçants et à leurs clients d’accepter et d’effectuer davantage de paiements sans contact. Notre objectif est d’atteindre un taux global de 40 % de paiements sans contact d’ici la fin de l’année », a affirmé Mikael Naciri, directeur général du CMI.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banques - Internet - Paiement mobile

Aller plus loin

Maroc : les paiements sans contact passent à 600 dirhams

Après son adoption pendant la période sanitaire, le paiement sans contact semble s’installer dans les habitudes des Marocains. En collaboration avec Visa et Mastercard, le...

Les Marocains plébiscitent le paiement sans contact

Longtemps réticents aux modes de paiement innovants, et très attachés au cash, les Marocains, crise sanitaire oblige, ont changé leurs habitudes. Le cash perd en notoriété au...

Monétique : le Cash, toujours en vogue au Maroc

Un nombre important de Marocains sont restés attachés à la pratique du cash, lorsqu’ils souhaitent effectuer leurs achats.

A cause du Covid-19 : le paiement contactless en plein essor au Maroc

Le paiement sans contact mis en place au Maroc depuis quelques années, connaît un boom suite au déclenchement de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. Ce mode de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : panne générale du paiement par carte bancaire

Mercredi dans la soirée, les paiements par cartes bancaires marocaines sur internet ont connu d’importantes perturbations. Cette défaillance serait due à une panne informatique du Switch national.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Système de Ponzy : les mises en garde de Bank Al-Maghrib

Les Marocains doivent se méfier des sociétés qui collectent illégalement de l’argent auprès du public en promettant des rendements exceptionnels. Voici une piqûre de rappel de la part de Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Autorité marocaine du Marché des...

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...